A l'affiche
Sarlat: « Memory box » très beau film franco-libanais sur la transmission et la force de vie

Sarlat: « Memory box » très beau film franco-libanais sur la transmission et la force de vie

12 novembre 2021 | PAR Olivia Leboyer
Memory box affiche

Memory box aborde avec sensibilité les thèmes de la mémoire, des traumatismes et de la transmission. Entre le Montréal de 2019 et le Liban des années 1980, les morceaux du cœur finissent par se recoller. A découvrir sur les écrans en janvier 2022.

Noël 2019 : Alex, jeune fille bien dans son temps, s’apprête à passer le réveillon avec sa mère, sa grand-mère (qui refuse toujours de parler le français, après 25 ans à Montréal), et les portraits de son grand-père et de son oncle, morts au Liban. Sur ce passé, elle sait très peu de choses. Ce jour-là, le facteur livre un colis : du Liban, arrivent les vieux journaux intimes de sa maman, des cassettes, des dessins, des photos. Le passé resurgit, s’invite dans une famille qui avait choisi le silence et l’oubli.

Très joliment, le film tisse les fils entre les époques. Avec des techniques de collage, de surimpression, un peu comme chez Michel Gondry, le passé prend vie, pop et coloré, sous les yeux d’Alex qui découvre l’adolescente rebelle et fièvreuse qu’était sa mère. Fascinée, elle suit le journal intime comme en apnée. L’amitié fusionnelle de sa mère avec Liza, la rencontre amoureuse avec le beau Raja, mais aussi les attentats, les bombardements, les non-dits. Comment se relever et refaire sa vie ailleurs, après un traumatisme ? L’oubli pur et simple est un leurre. Il y a des trous, des moments flous, que l’on voudrait gommer. Revivre ses souvenirs est douloureux, mais sans doute salutaire.

A un moment, la mère va devoir parler à sa fille et le film emprunte alors un autre chemin, plus doux, pacifié.

Un très beau film sur la transmission, l’espérance, la force de vie.

Memory box, de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, France, Liban, Canada, Qatar, 1h42, avec Rim Turki, Manal Issa, Paloma Vauthier, Clémence Sabbagh, Hassan Akil. Sortie le 19 janvier 2022.

visuels: affiche officielle du film.

L’agenda culturel du week end du 13 novembre
Sarlat : « Le Test » comédie sensible et ouverte d’esprit d’Emmanuel Poulain-Arnaud
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture