BD
Fluide Glacial, les 40 bougies !

Fluide Glacial, les 40 bougies !

09 avril 2015 | PAR Simon Théodore

À ce qu’il parait, il y a quarante ans, Fluide Glacial avait quarante ans de moins. Dans un contexte où la bande dessinée et l’humour sont en danger, ce mensuel est l’un des dernier à faire de la résistance. 40 bougies donc, ça se fête ? Au goût amer, un numéro d’anthologie sort trois mois, jours pour jours, après les attentats de Charlie Hebdo.

Fluide_glacial_logo

C’est donc le 1er avril 1975 que ce magazine voit le jour. Les deux amis, Jacques Diament et Gotlib, déposèrent le dossier chez le notaire et la société d’édition Audie fût créée. La ligne éditoriale de Fluide Glacial était trouvée : U comme Humour et I comme Hilarité. Pour les amoureux de la BD, ce nom est indissociable des autres journaux dédiés au neuvième art comme L’Echo des Savanes ou encore Hara Kiri. Certains dessinateurs, du journal attaqué en janvier, devaient d’ailleurs participer à ce numéro anniversaire. En guise d’hommage, une dizaine de pages retracera donc leur collaboration avec Fluide Glacial.

Comme un écho à l’ambiance générale du magazine, les bureaux de la rédaction sont le genre d’endroit où il est possible de trouver une toile, représentant un sexe masculin, accrochée aux murs. Pourtant, l’intention des créateurs, lors de la fondation du journal, était bien de s’écarter de la dimension graveleuse et scatologique caractérisant la bande dessinée française del’époque. Certains personnages sont devenus cultes et rendent hilares déjà plusieurs générations. Les Bidochon, ces stéréotypes du beauf, sont par exemple nés sous la plume de Binet en 1979 et continuent de nous faire marrer. Crée en 1982 par Maester, Soeur Marie Thérèse des Batignolles, un religieuse alcoolique, est aussi un des personnages cultes. Alors que certains dessinateurs n’étaient pas nés lorsque le premier numéro est paru, ils continuent de faire perdurer la tradition.

Ce numéro anniversaire, avec 196 pages d’Umour pour 9,95 euros , sort donc aujourd’hui chez votre marchande de journaux. Plusieurs événements sont organisés à Metz et à Aix en Provence pour fêter ça. Ne ratez ça sous aucun prétexte, « 40 ans, Putain ! »

Visuel : Logo fluide glacial

LE Corbusier, « un fascisme français », par Xavier de Jarcy
Covoiture-art.com, un site de covoiturage socio-culturel
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture