Essais
LE Corbusier, « un fascisme français », par Xavier de Jarcy

LE Corbusier, « un fascisme français », par Xavier de Jarcy

09 avril 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

 

Journaliste à Télérama, spécialiste de l’architecture, Xavier de Jarcy, publie une biographie Le Corbusier, à l’occasion du 50e anniversaire de sa mort, et de l’exposition dont son œuvre fera l’objet au Centre Pompidou du 29 avril au 3 août 2015.

DANS LES ANNÉES 1920 et 1930 CERTAINS SONT ATTIRES PAR LE FASCISME
En ce temps-là, dans les années 1920 et 1930, certains étaient attirés par le fascisme, et Le Corbusier était de ceux-là.
Les fascistes voulaient construire un monde régénéré, viril, machiniste, hiérarchisé et autoritaire.
L’architecte lui, imaginait des villes ultramodernes, au garde – à vous, standardisées, taylorisées
des fourmilières à l’esthétique austère et hautaine au service d’une nouvelle civilisation du travail.
Ils étaient faits pour s’entendre.
Le Corbusier a publié ses théories dans des revues violemment opposées à la démocratie et s’est lié avec les idéologues les plus radicaux de la droite nationaliste.
Il a soutenu le régime pétainiste avant de terminer son parcours, couvert de gloire, dans la France de l’après-guerre.

LA SOUFFRANCE DOIT ÊTRE UN RÉVEIL
« L’heure de construire a enfin sonné..Quand l’euphorie a été une drogue, la souffrance doit être un réveil. »
LE Corbusier La Maison des Hommes
Cette phrase de Le Corbusier, rappelle un discours tristement célèbre du maréchal Pétain, opposant l’esprit de sacrifice à l’esprit de jouissance.
Tout ceci montre que Le Corbusier est « antisémite virulent » (historien Pierre Frey).
Dans son pays natal, la Suisse, il n’est plus en hauteur de sainteté, compte tenu de son passé.
Le Corbusier n’était pas seul, et faisait partie d’un groupe d’activiste, comme « le faisceau ».
Il est marqué, par les thèses suspectes d’Alexis Carrel.

LA NORMALISATION DES ÂMES
L’AFNOR a été créée, par le régime de Vichy.
Pour Le Corbusier, l’uniformisation, a aussi pour but, d’instaurer un ordre moral.
Les murs doivent être peints en blanc, car le banc est moral.
Il faut aimer la pureté selon lui, car la normalisation par la blancheur vise à relever et unifier une civilisation amollie et dispersée dans l’individualisme.
Toujours selon lui, les êtres humains ont les mêmes besoins, et doivent posséder les mêmes objets.

L’ORDRE SEUL PERMET D’ATTEINDRE LA LIBERTÉ
Après guerre, il continue de véhiculer ses idées, il rappelle que » l’ordre permet d’atteindre la liberté ».
Il reprend les idées du maréchal qui disait « « C’est sur l’autorité que doit se fonder la vraie liberté ».

Il est curieux, que le passé de Le Corbusier a Vichy ait été oublié, et passé sous silence.
On a sans doute, voulu sauver à la libération, les élites intellectuelles.
Cette biographie très dense est une réussite, et permet de se faire une idée de Le Corbusier.
Bravo.

LE Corbusier, un fascisme français, Édition Albin Michel, Xavier de Jarcy, avril 2015,279 pages, 19 euros.

TV5 Monde, attaquée par le groupe islamiste CyberCaliphate
Fluide Glacial, les 40 bougies !
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture