Cinema
L’agenda cinéma de la semaine du 16 décembre 2020

L’agenda cinéma de la semaine du 16 décembre 2020

16 décembre 2020 | PAR Mahaut Adam

Alors que le gouvernement n’autorise -une nouvelle fois- pas la réouverture des cinémas, il nous faut continuer à tenir bon devant nos petits écrans noirs. Cette semaine, il faudra donc se contenter de quelques films sortis sur les plateformes de streaming ainsi que de deux festivals de films et de ciné-concerts. Pas trop mal pour patienter.

Les Arcs Film Festival du 12 au 19 décembre

Cette semaine, rendez-vous au sommet alpin du cinéma européen et mondial avec les Arcs Films Festival, complètement en streaming cette année. Menée par Claude Duty, le Président de l’association Révélations Culturelles, l’ouverture du Festival s’est faite en ligne le 12 décembre et propose jusqu’au 26 décembre, 30 courts, 40 longs européens dont toute la compétition, des master classes et des débats… Pour suivre le rythme du festival ainsi que les 10 films nominés, mieux vaut suivre la page Facebook du Festival.

Des ciné-concerts à voir en ligne grâce au Arras Film Festival

Chaque semaine en décembre, le Arras Film Festival diffusera un programme de courts métrages accompagné au piano par Jacques Cambra. Un rendez-vous à retrouver en Facebook Live mais également sur la chaîne YouTube du festival. Depuis début décembre et chaque semaine, le festival diffuse des vidéos sur un thème. Après le « voyage dans l’espace » de la semaine dernière, le festival proposera le 16 décembre une thématique « Sales Gosses » puis un focus « En ville » le 23 décembre. Enfin, le programme du 30 décembre sera centré autour des « Braquages en tous genre ».

« Nikita » de Luc Besson

Il est toujours bon de revoir ses classiques ! A partir du 18 décembre, le célèbre thriller franco-italien Nikita de Luc Besson est mis en ligne sur Amazon Prime. Anne Parillaud reçoit le César de la meilleure actrice en 1991, pour son rôle d’une toxicomane engagée par les services secrets pour devenir une tueuse à gage. Le réalisateur du Grand Bleu fait appel à Eric Serra pour composer la musique du film, faisant de son film un grand classique du cinéma d’action, et son tout premier avant Léon.

Le film musical dramatique « Le Blues de Ma Rainey »

Le 18 décembre, le nouveau film de Georges C. Wolfe sort sur Netflix, adapté d’une pièce d’August Wilson « Le Blues de Ma Rainey ». Il y met en scène Viola Davis (Trust, La couleur des sentiments), qui y est vibrante et Chadwick Boseman (Black Panther), dans les rôles d’une chanteuse et d’un trompettiste de blues dans le Chicago des années 20. Le film rend hommage à Ma Rainey, l’une des premières chanteuses américaines de blues. Un film qui fait du bien aux oreilles.

« Under the skin » avec Scarlett Johansson

Si vous n’avez pas vu ce film, il sera en ligne à partir du 20 décembre sur Netflix. Le troisième film de Jonathan Glazer (après Sexy Beast et Birth) sorti en 2014 nous offre une véritable expérience visuelle au carrefour entre science-fiction et thriller, mettant en scène avec brio la belle Scarlett Johansson, une « extraterrestre qui arrive sur Terre pour séduire des hommes avant de les faire disparaître » comme le précise le synopsis. Un film sensoriel inoubliable à ne pas rater.

Visuel : © Affiche Arcs film festival 2020

Léonor Serraille, lauréate du prix d’aide à la création de la Fondation Gan nous parle de son deuxième long « Un Petit frère »
La voix bouleversante d’Ayo un soir au Club, au Duc des Lombards
Mahaut Adam

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture