Cinema
[Deauville 2021] Le palmarès de la 47e édition

[Deauville 2021] Le palmarès de la 47e édition

12 septembre 2021 | PAR Alice Martinot-Lagarde

Le jury de la 47e édition du Festival du film américain de Deauville présidé par Charlotte Gainsbourg a rendu son verdict en consacrant Down With The King de Diego Ongaro, vainqueur du Grand Prix. 

L’heure est à la clôture sur les planches de Deauville ce week-end. Le jury principal et celui de la révélation ont dévoilé le palmarès de cette 47e édition : 

C’est Down With The King qui remporte le Grand Prix cette année. Réalisé par Diego Ongaro, il raconte l’histoire d’un célèbre rappeur parti s’isoler pour enregistrer son prochain album et fuir la pression qui l’entoure, quand il se découvre un goût inattendu pour la vie à la ferme. Sélectionné par l’ACID au dernier Festival de Cannes, le film n’a pas de date de sortie en France. 

Deux longs-métrages ont été distingués par le Prix du Jury. Tout d’abord Pleasure, une plongée cruelle dans l’industrie du porno brillamment réalisé par Ninja Thyberg. Et Red Rocket de Sean Baker, déjà en compétition à Cannes, qui s’attaque également au monde du film X en suivant une ancienne pornstar de retour dans sa ville natale au Texas. Le film a également reçu le Prix de la Critique, décerné par un jury de cinq journalistes. 

Présidé par Clémence Poésy, le jury de la révélation de cette 47e édition consacre John and the Hole de Pascual Sisto du Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation 2021, un thriller psychologique déroutant mené par un garçon de 13 ans qui retiens ses parents captifs. 

Le Prix du Public de la ville de Deauville a été décerné à Blue Bayou de Justin Chon, une histoire bouleversante qui questionne le poids des racines et des liens familiaux. 

Enfin, le Prix d’Ornano-Valenti 2021, qui récompense un premier film français dans le but de promouvoir son exportation et sa reconnaissance, a été attribué au long-métrage de Vincent Maël Cardona Les Magnétiques

 

47e édition du Festival du cinéma américain de Deauville du 3 au 12 septembre 2021. Plus d’informations ici.

 

Visuel © affiche 

Un « Ubu Roi » sauvage sur terrain de sport au théâtre 13
Danse élargie, version 2021
Alice Martinot-Lagarde

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture