A l'affiche
Agenda Cinéma de la semaine du 7 octobre

Agenda Cinéma de la semaine du 7 octobre

07 octobre 2020 | PAR Anne-Sophie Bertrand

Cette semaine cinéma continue à briller, entre ressorties, films engagés, documentaires et horrifiques. Malgré l’absence des blockbusters hollywoodiens, un souffle de vitalité semble continuer à s’emparer de la planète cinéma.

Yalda, la nuit du pardon 

Piège pour cendrillon d’André Cayatte 

Après deux belles séances spéciales à l’Étrange Festival et à l’Institut Lumière, la distribution du film Piège pour Cendrillon commence fort. Sorti initialement en salle en 1965, le film y était invisible depuis 50 ans. Il ressort, cette semaine, en version restaurée, distribuée par la revue de cinéma Revus & Corrigés dès le 8 octobre 2020 avec la première au cinéma Le Louxor à Paris. 

À découvrir dès le 8 octobre, à 19h30, au Louxor en version restaurée. 

Découvrir ici notre critique. 

Yalda, la nuit du pardon de Massoud Bakhshi 

Récompensé au Festival de Sundance par le Grand Prix, ce film iranien engagé sur le thème de la peine de mort pousse jusqu’à l’extrême, le concept de certaines émissions iraniennes qui mettent en scène des familles accordant leur pardon aux meurtriers d’un de leurs membres. Ici, c’est le public de l’émission qui va voter par SMS pour décider du sort du personnage-titre : Yalda, femme qui par accident à causé la mort de son mari. Elle va alors tenter devant des millions de téléspectateurs d’obtenir le pardon de la sœur du défunt. Ce pamphlet contre le droit de vie ou de mort aux accents féministes réutilise certains des codes les plus efficaces du cinéma de huis-clos, arrivant ainsi à créer une atmosphère étouffante autour de ce personnage principal qui nous touche. 

We are soldiers de Svitlana Smirnova 

Au programme, encore un film engagé, où l’on suit les destins s’entrecroisant de trois volontaires ukrainiens, blessés lors de la guerre avec les Russes et les séparatistes qui sont soignés à l’hôpital militaire de Kiev. Ce dernier devient alors le théâtre de la rencontre entre trois générations, trois milieux sociaux et trois régions différentes, rencontre de différentes perspectives sur le monde dans lequel ils vivent et l’avenir incertain qui les attend dans une société instable et toujours sur le pied de guerre.

Israël, le voyage interdit – Partie I : Kippour de Jean-Pierre Lledo 

Documentaire sur les ambivalences animant les juifs d’Algérie, on y suit les traces du documentariste de 50 ans qui cherche à interroger son héritage en allant pour la première fois en Israël, accompagné de sa fille. Là, il découvrira qu’en réalité, pour lui, tout reste à découvrir, à déconstruire… 

Bande-annonce ISRAËL, LE VOYAGE INTERDIT de Jean-Pierre Lledo from Nour Films on Vimeo.

Relic de Natalie Erika James 

Ce film d’épouvante réinvestit les codes horrifiques les plus éculés tout en les associant à des thèmes très personnels sur la famille, la vieillesse et l’abandon. Tout commence, lorsque Edna, matriarche veuve de la famille, disparait et que ses filles, Kay et Sam reviennent à leur maison d’enfance isolée de la civilisation pour la chercher. Mais, lorsque leur mère réapparait, elle semble particulièrement instable et très vite, les deux sœurs commencent à sentir une présence étrangère dans la maison… Une projection particulièrement propice à cette saison d’Halloween donc. 

 

Visuel : ©Affiche Yalda, la nuit du pardon

Camille Lellouche, un one-man show explosif au Théâtre de Paris
Josep d’Aurel : Quand le grand écran rend hommage au dessin
Anne-Sophie Bertrand

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *