Théâtre
Camille Lellouche, un one-man show explosif au Théâtre de Paris

Camille Lellouche, un one-man show explosif au Théâtre de Paris

07 octobre 2020 | PAR Geraldine Elbaz

Depuis sa création en 2016, le one-man de Camille Lellouche co-écrit et co-mis en scène avec Laurent Junca a bien évolué. L’humoriste nous propose une version patchwork étoffée et plus aboutie, où elle campe des personnages bien trempés et nous expose ses talents de musicienne. Nous avons assisté à la dernière de son spectacle au Théâtre de Paris le 4 octobre, après 7 représentations exceptionnelles. Verdict : une énergie incroyable et beaucoup de talent !

Comme un show à l’américaine, le spectacle démarre en trombe : musique et projecteurs à fond, le public se chauffe et Camille fait son entrée ! Visiblement heureuse de retrouver ses fans après une longue pause forcée, elle interagit avec les spectateurs et se renseigne notamment sur leur santé. Le COVID est prédominant dans nos vies, il sera donc un sujet à évoquer d’emblée sur scène et si possible tant qu’à faire : réussir à en rire. Après quelques confidences sur son expérience personnelle, elle trouve le bon angle et fait mouche : ses fans adhèrent.

S’ensuivra pendant près d’une heure trente une proposition scénique très complète, composée de sketchs inspirés de clientes quand elle travaillait dans la restauration, de jolis interludes musicaux et de nombreux échanges avec son public, comme un dialogue ouvert où tout devient prétexte à rire.

L’humoriste est sur tous les fronts : elle se transforme au gré des personnages féminins qu’elle incarne avec des mimiques hallucinantes qui valent à elles seules le déplacement, elle prend différents accents avec une facilité déconcertante, elle chante, joue du piano et de la guitare. Elle sait tout faire et bien !

Camille Lellouche, 34 ans, a déjà une jolie carrière avec plus d’une corde à son arc. Chanteuse (demi-finaliste dans The Voice en 2015), humoriste et actrice (Grand Central, Mon inconnue…), elle est aussi très active et suivie sur les réseaux sociaux (2,2 millions d’abonnés Insta).

Depuis cet été, son duo avec Grand Corps Malade cartonne et sa chanson Mais je t’aime devient rapidement un tube.

Quelle émotion quand au rappel Grand Corps Malade (Fabien Marsaud) entre en scène et accompagne Camille, installée au piano. Leurs deux voix se répondent dans un échange ému et c’est tout le public debout qui vibre avec eux.

Une belle soirée définitivement.

Photos : (c) Laura Gilli

Camille Lellouche
Ecrit et mis en scène par Camille Lellouche et Laurent Junca
Au Théâtre de Paris

La deuxième sélection du prix Goncourt dévoilée
Agenda Cinéma de la semaine du 7 octobre
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *