A l'affiche

Les dix films les plus attendus cet automne

Les dix films les plus attendus cet automne

01 septembre 2014 | PAR Megane Mahieu

Qu’ils aient déjà fait parler d’eux, ou qu’ils se révèlent peu à peu, voici la liste des dix films à voir en priorité cet automne :

24 septembre : Saint Laurent de Bertrand Bonello. Sans revenir sur la confrontation avec l’autre biopic sur le couturier réalisé par Jalil Lespert, ce film est à voir car Bertrand Bonello est l’un des réalisateurs les plus intéressants dans le paysage cinématographique français. Son sens profond de l’esthétique sied à merveille à l’art du couturier, voir ici notre critique.

8 octobre : Mommy de Xavier Dolan. Après un bouleversant discours au festival de Cannes où il reçut le prix de Jury (ex-aecqo avec Godard), et d’époustouflantes réalisations, on attend avec impatience le prochain coup d’éclat du réalisateur québécois. Dans la lignée de J’ai tué ma mère, Mommy raconte la relation problématique d’une mère et de son fils. Son format carré, sa bande-son soignée (comme toujours chez Dolan) et ce trio d’acteurs laisse présager un beau moment de cinéma, voir ici notre critique.

                 Gone Girl de David Fincher Adapté d’un best-seller américain, David Fincher signe un nouveau thriller à l’esthétique glaçante dans la veine de Millénium. L’histoire d’un homme (Ben Affleck) dont la femme (Rosamund Pike) disparaît mystérieusement. Connaissons-nous si bien la personne qui partage notre vie?

15 octobre : White Bird de Gregg Araki Quatre ans après le délirant Kaboom, le réalisateur américain revient à une veine plus fantasmée et traumatique dans la lignée de son fameux Mysterious Skin. Encore une histoire de disparation, cette fois-ci d’une mère (Eva Green) laissant sa fille de dix-sept ans peu attristée par l’événement.

22 octobre : Magic in the Moonlight de Woody Allen. Malgré la baisse de régime que montraient ses derniers films, Woody Allen reste l’un des cinéastes les plus attendus à chaque nouvelle création. Ici, dans le doux décor du Sud de la France, une histoire rocambolesque et jazzy, qui réunit un magicien désabusé (Colin Firth) et une jolie médium (Emma Stone).

                   Bande de filles de Céline Sciamma Présenté en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs au dernier festival de Cannes, Bandes de Filles s’attache à l’adolescence de Mariem qui à la rencontre de deux filles ouvre un nouveau chapitre de son histoire sous le prénom de Vic. Le film reprend les thèmes chers à la réalisatrice de La Naissance des Pieuvres et Tomboy, à savoir « la naissance du désir, la pression du féminin et l’envie d’échapper à un destin tout tracé », voir ici notre critique.

12 novembre : Serena de Susanne Bier C’est la troisième fois qu’un réalisateur réunit les très glamour Jennifer Lawrence et Bradley Cooper. Ici il n’est pas question d’un concours de danse (Hapiness Therapy) ou d’une grande escroquerie (American Bluff). Au temps de la Grande Dépression, la colère d’une femme stérile qui voit arriver l’enfant illégitime de son mari. 

serena

19 novembre : Eden de Mia Hansen-Love La gracile réalisatrice d’Un amour de jeunesse signe là son quatrième long-métrage. La réalisatrice s’attache à la figure de son frère, le dj Sven Love ou plutôt Paul son alter ego dans le film, et à l’heure de gloire de la french touch dans les années 90 (révélant Cassius, Daft Punk etc.) De Paris à New York, de la gloire aux déboires, Paul tournoie jusqu’à l’évanouissement. Le casting réunit des beaux noms du cinéma français (Pauline Etienne, Laura Smet, Vincent Macaigne, Vincent Lacoste) mais aussi américain (Greta Gerwig). 

eden

26 novembre : FLA de Djinn Carrénard Acronyme de Faire l’amour, le nouveau film du réalisateur de Donoma qui avait fait grand bruit à cause de son budget minime (150e !) relate l’exploration des relations amoureuses Un musicien, Oussman, qui s’abandonne à une hôtesse de l’air, puis à une détenue en permission tentent de comprendre comment l’amour se construit quitte à perdre une part de son art. Un tournage au budget plus confortable mais une réalisation toujours à fleur de peau.

10 décembre : Le Hobbit, la bataille des cinq armées de Peter Jackson Finalement, le dernier volet de la trilogie du Hobbit, une fresque épique qui signe la fin des aventures de Bilbo Sacquet.

Visuel : Serena de Susanne Bier ©allocine

Eden de Mia Hansen-Love ©Ad Vitam

Entre deux films, Charlotte Gainsbourg prend le temps pour trois petites notes de musique
Julie Brochen laissera-t-elle le TNS à Stanislas Nordey ?
Megane Mahieu

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *