Musique
Entre deux films, Charlotte Gainsbourg prend le temps pour trois petites notes de musique

Entre deux films, Charlotte Gainsbourg prend le temps pour trois petites notes de musique

01 septembre 2014 | PAR Fanny Bernardon

De plus en plus présente au cinéma, Charlotte Gainsbourg n’oublie pas de se consacrer à la musique, son berceau. Native d’une discographie parentale inoubliable, elle nous livre une nouvelle fois sa timide et sensuelle douceur.

C’est auprès d’Emile Haynie, Emile pour les initiés, que Charlotte Gainsbourg signe sa nouvelle aventure musicale ; après son album 5.55  sorti en 2006 et plus récemment, Stage Whisper, premiers pas pour la belle en musique électro.

Le producteur américain qui collectionne les audacieuses collaborations musicales, telles Kid Cudi et Eminem, offre une gamme à la fille de Jane et Serge.

Pas sur que cette musique apparaisse dans vos playlists matinales, celles qu’on programme pour récolter l’énergie matinale. Néanmoins, Charlotte Gainsbourg, Devonte Hynes et Sampha nous font cadeau d’un air aux accroches électroniques qui n’écrasent ni la discrète instrumentale ni le chaleureux et formidable vocal de Sampha.

« A Kiss Goodbye » , à l’instrumental très calme et mélancolique. Deux caractéristiques qui collent à la peau de Mlle Gainsbourg dont la voix berce dès le début du morceau et campe une superbe entame à cette chanson douce.

En attendant de retrouver Charlotte Gainsbourg sur les écrans, aux côtés d’Omar Sy et de Tahar Rahim sous la direction des adorés Tolédano et Nakache, laissons-nous bercer …

Une artiste plurielle qui suit discrètement son chemin.

 

 

 

Visuel : ©© BY 2.0

Montaigne et Proust : au coeur d’un différend dont on espère ne pas lire le prochain chapitre
Les dix films les plus attendus cet automne
Fanny Bernardon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture