Arts
« Rumeurs du Météore » illumine le FRAC Lorraine

« Rumeurs du Météore » illumine le FRAC Lorraine

10 novembre 2014 | PAR Bérénice Clerc

WEB_MaartenVandenEynde

Le FRAC Lorraine, lieu actif, culturel et engagé dans le partage entre artistes, penseurs et locaux, propose jusqu’au 17 janvier 2015 « Rumeurs du Météore », une exposition sous les nuages de l’art qui entraîne ses visiteurs sous la pluie et le beau temps !

Metz, ville de Lorraine, la gare de province ouvre un grand espace, les rues piétonnes, les gens sourient, discutent, se baladent, vont au travail, ils partagent le pavé nous menant au FRAC Lorraine. Une immense porte s’ouvre, des collections, de l’art et de la culture s’offrent à tous les locaux jeunes et moins jeunes avec l’envie d’échanges de la directrice passionnée dès ses premiers mots.

La pluie, le beau temps, sujet quotidien, à fuir la vie on regarde quel temps il fera demain, on en parle, on râle, on se réjouit parfois même si demain sera peut-être absent de notre histoire.

« Rumeurs du météore » confronte des œuvres vibrantes à elles seules mais encore plus résonnantes ensemble dans un dialogue entre le visiteur et les choix du FRAC.

Ici les artistes ont la parole, ils sont là pour réfléchir, discuter, penser, créer, en résidence ou pour la création d’une installation ou d’une œuvre.

Certains cartels insistent sur le fait qu’un mot ou une image pourrait choquer les moins de 18 ans, ils rappellent la noirceur d’une femme et d’une association qui occupe son temps et celui de ses enfants à faire vérifier la « visibilité » d’une œuvre par une âme prétendue « sensible ». Un procès, un appel en cours, même combat que pour l’expo du zizi sexuel ou de l’arbre de McCarthy, celui de l’art pour tous et particulièrement pour les enfants qui doivent s’éveiller et discuter avec des adultes ouverts et responsables comme des parents heureux de guider leur progéniture vers une vie d’adulte, libre et épanouissante.

La directrice et ses équipes ne lâchent rien, pas de baisse de niveau mais l’obligation de penser aux esprits mal placés.

Chaque salle, chaque étage est à vivre, mobiles, plurielles, en mouvement comme la planète, la vie et le vent.

Des artistes et les visiteurs sont invités à fabriquer leur nuage, en matières, en morceaux, en relief, en rêves peut-être.

La Conserverie, un lieu Messin à visiter lui aussi d’urgence, propose de conserver vos photos, les anciennes, les douloureuses, les trouvées par hasard, les intemporelles, les albums de famille… Pour cette exposition, elle propose des images, improbables, passé figé sur papier, le temps arrêté, il fait toujours beau sur une photo de vacances, comme sur les réseaux sociaux aujourd’hui, l’image tente de faire croire à une vie toujours heureuse, sans pluie, sans orage, sans mauvais temps.

La neige, la blanche, la sonore, la poudrée, l’humide, solide et en voie de disparition est honorée avant l’absence hélas promise à nos descendants pas si lointains.

Photos, vidéos, tableaux, installations, performances, tout est au FRAC.

Coudre le sable, réparer la croûte terrestre d’un lac asséché, combler les failles, inventer des sculptures en plastique stockées au fond des mers, marquer le sol d’un halo léger et cartographier de bleu les océans disparaissant, seuls les artistes savent le faire et rendre le monde visible sans jugement, morale ou culpabilisation.

En suspension sur les déserts, les océans, la pluie, la neige, les nuages, le soleil, le sable, la mort et le miracle de la vie et de la créativité opèrent au FRAC où la passion est palpable à tous les étages. Des rencontres, des performances, des échanges, des moments multiples sont à vivre au FRAC lorraine à Metz avec les plus petits, les grands et les très âgés pour sentir l’atmosphère de la planète mouvante que nous habitons parfois sans en avoir conscience.

[Interview] Aujourd’hui j’ai rencontré Delphine Batho
Yann Legendre illustre les contes (choisis) de Grimm
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture