Expos
Moderne Maharajah, un mécène des années 30 au Musée des Arts Décoratifs

Moderne Maharajah, un mécène des années 30 au Musée des Arts Décoratifs

26 septembre 2019 | PAR Lou Baudillon

Dès aujourd’hui et jusqu’au 12 janvier prochain, le Musée des Arts Décoratifs de Paris vous invite à découvrir l’histoire extraordinaire du maharajah d’Indore, prince passionné d’avant-gardes à l’origine de constructions et de collections résolument modernes. 

Yeshwant Rao Holkar II nait en 1908 et devient maharajah d’Indore après des études à Oxford où il se met à fréquenter le milieu culturel européen et rencontre intellectuels, artistes, conseillers grâce auxquels il créera son univers. Après avoir voyagé et visité de nombreuses expositions, salons et ateliers d’artistes, il rentre en Inde dans l’idée de faire ériger, pour sa femme et lui, un palais avec l’aide de l’architecte Eckart Muthesius. Ce palais, résolument moderne, va accueillir peu à peu une collection de mobilier et d’oeuvres que le prince commande à de grands noms de l’avant-garde européenne. 

 

Par une scénographie s’accordant aux ambiances de chaque pièce de la demeure, l’exposition tente de reconstituer au plus près l’univers extraordinaire qu’avait imaginé le maharajah pour son palais. Par une présentation de la personnalité si particulière de celui-ci, une contextualisation et une présentation des prémices à cette construction, on entre peu à peu dans le coeur de ce que fût la vie du prince et de sa femme. Ainsi, on se retrouve à admirer des pièces de mobilier des plus grands créateurs des années 30 tels que Eileen Gray, Sognot et Alix ou encore Da Silva Bruhns qui furent acquises pour meubler le palais. L’exposition présente également des oeuvres picturales, tels que des portraits et consacre un espace aux sublimes et intimes photographies du prince et de son épouse par Man Ray, alors à son apogée expérimentale. On retrouve au fil du chemin une multitude d’objets d’une grande richesse : services à vaisselle, luminaires, bijoux de grands créateurs parisiens et oeuvres d’art dont un plâtre de l’Oiseau dans l’espace de Brancusi dont le souverain détenait trois exemplaires.  

 

Au delà d’une occasion idéale d’admirer des créations uniques d’art et de design dans un contexte d’oeuvre totale que fût le palais imaginé par le souverain, l’exposition Moderne Maharajah, un mécène des années 30 met en lumière la figure méconnue d’un immense amateur d’art et mécène et son désir d’apporter la modernité dans son Inde traditionnelle. Par ce biais, c’est un nouveau regard sur cette période de l’avant-garde européenne qui s’offre à nous. L’exposition est à découvrir du 26 septembre 2019 au 12 janvier 2020 au Musées des Arts Décoratifs de Paris

 

 

Visuels :

Man Ray, Le maharajah et la maharani d’Indore, vers 1927-1930 © Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris, 2019

Bernard Boutet de Monvel — S. A. le maharajah d’Indore (costume traditionnel) 1933-1934 © Collection Al Thani 2019 / Adagp, Paris, 2019 Photo by Prudence Cuming

Man Ray — Le maharajah d’Indore en tenue de soirée vers 1927-1930 © Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris, 2019 Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Guy Carrard

Eckart Muthesius — Hall d’entrée vers 1933 © Collection Vera Muthesius / Adagp, Paris, 2019

[FMTM OFF] Blanche-Neige et les 7 ou 8 nains et les 10 ou 20 selfies
L’agenda des vernissages de la semaine du 26 septembre !
Lou Baudillon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *