Arts
L’art contemporain investit le superbe village de Saint-Paul-de-Vence pour sa Biennale internationale.

L’art contemporain investit le superbe village de Saint-Paul-de-Vence pour sa Biennale internationale.

01 juillet 2021 | PAR quentin didier

La deuxième édition de ce festival dévoile le travail de pas moins de 18 artistes. Des structures contemporaines sont exposées dans les rues de ce fameux village des Alpes-Maritimes. Un pari audacieux qui rend l’art accessible aux plus nombreux.

Saint-Paul-de-Vence est réputé pour être un noyau artistique certain. Ce pittoresque village perché dans les collines a accueilli entre autres André Verdet, Modigliani, Marc Chagall, Henri Matisse… C’est donc avec un argument de poids qu’une Biennale Internationale des Arts Contemporains voit le jour en 2018. Sa seconde édition est à retrouver dès à présent et jusqu’au 2 octobre.

Déambulation dans Saint-Paul-de-Vence

A la manière des nombreux artistes qui ont déambulé et déambulent encore à Saint-Paul-de-Vence, cette Biennale s’expose directement dans les allées du village. Les œuvres sont à retrouver aux quatre coins de cet enivrant bout de Provence. Certaines dans les chapelles, une au niveau de l’ancien lavoir, dans le cimetière… On découvre alors l’histoire même de la commune des Alpes-Maritimes à travers ces différents lieux. Par la même occasion cela créer un dialogue entre des pièces contemporaines et de l’architecture ancienne. La Biennale dynamise d’une autre manière ce berceau artistique chargé d’histoire.

Les portes sont grandes ouvertes

Ce sont les structures contemporaines qui sont à l’honneur pour cette Biennale internationale. L’idée de les parsemer à différents endroits est audacieuse. Les portes du musée n’ont pour ainsi dire, jamais été aussi grandes ouvertes. Cette volonté de placer l’art au centre de Saint-Paul-de-Vence, et de le rendre accessible à tous, est d’une justesse évidente. De plus la proximité entre les artistes tous présents sur place et le public, est assurée par la Biennale.

De manière subjective, on peut parfois regretter la manière dont sont exposées certaines œuvres. Revers de la médaille d’une exposition en extérieur, on s’interroge parfois sur la pertinence du placement des pièces. La juxtaposition avec l’architecture de Saint-Paul-de-Vence est parfois très pertinente, parfois moins.

Il n’en demeure pas moins que cette Biennale internationale des Arts Contemporains est une jolie manière pour Saint-Paul-de-Vence d’entretenir sa dimension artistique si importante. Et il faut bien avouer qu’il est difficile de trouver un centre d’exposition aussi charmant.

Visuels: ©Quentin DIDIER  Biennale internationale Saint-Paul-de-Vence

Christèle Tual, incroyable oracle politique au T2G
Chanel : grand mécène de la Cinémathèque française
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture