Arts
Catherine Guillou nommée Directrice des publics au Centre Pompidou

Catherine Guillou nommée Directrice des publics au Centre Pompidou

15 janvier 2014 | PAR Geoffrey Nabavian

Le président du Centre Pompidou, Alain Seban, vient de nommer Catherine Guillou Directrice des publics de l’institution.

Centre PompidouAux commandes de la « Politique des publics et de l’éducation artistique » de 2000 à 2014 au Musée du Louvre, Catherine Guillou est désormais Directrice des publics au Centre Pompidou. Auparavant, elle a également travaillé au Centre de recherche et d’étude pour l’aménagement et l’habitat, et à la Cité des Sciences et de l’Industrie.

La fonction d’un « directeur des publics » est de « se faire rencontrer la programmation d’un lieu et ces publics ». Ce travail implique des objectifs sociaux –diversifier, renouveler, élargir- des enjeux éducatifs mais aussi commerciaux. La réflexion portant sur les dispositifs incitatifs et leur conception est une activité constitutive de cette fonction.

Dans le cas du Centre Pompidou, Catherine Guillou va devoir veiller à ce que l’instituion poursuive une politique innovante, axée sur des thématiques contemporaines, et qu’elle développe ses outils de médiation numériques. Le savoir-faire du lieu devra également être valorisé.

Visuel : © logo du Centre Pompidou

Affaire du plagiat de Robin Thicke : un arrangement se profile
Robert Moses de Pierre Christin et Olivier Balez
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *