Actu
Le Centre Pompidou fait sa rentrée littéraire avec le festival Extra !

Le Centre Pompidou fait sa rentrée littéraire avec le festival Extra !

10 septembre 2022 | PAR Julie Viers

Hier soir, le jeudi 8 septembre, le festival Extra ! débutait. La soirée d’ouverture proposait de nombreuses activités reflétant la diversité de cet événement. 

 

À 18h30 tout le monde s’est retrouvé dans le forum au niveau -1. Pour le décors, les Deborah Bowmann ont revisité le salon littéraire aristocratique du XVIIIème siècle. Des couleurs vives et des formes simples accueillent chaleureusement ce lieu de lecture et d’invention littéraire. Sur une moquette bleu vif et des canapés un public hétéroclite s’est massé pour écouter la première conférence. Dans le même temps, des spectateurs visitent les cinq expositions qui entourent le salon littéraire. Elles sont consacrées à l’écriture, leur fluidité et leur capacité à intégrer les évolutions du langage.  

18h30, Forum, niveau -1

Alain Mabanckou est venu parlé de son dernier roman, Le commerce des allongés. Il a été question de la musique lors de l’écriture mais aussi lors des enterrements au Congo. La mort est d’ailleurs un thème important du livre car le cimetière est le fil conducteur car il lie tous les personnages entre eux. Ces derniers vont venir raconter à tour de rôle leur histoire à la manière d’une tragédie grecque. Il y a une autonomie de ce monde de l’au-delà par rapport au monde des vivant qu’Alain Mabanckou souligne en employant le mot « commerce » dans son titre. L’écrivain a fait preuve de beaucoup d’humour, d’ironie tout. C’est également le cas dans son roman quand il met en scène un directeur des ressources humaines (DRH) de cimetière.

 

19h15, Forum, niveau -1

La pluralité des intervenants était de mise avec une deuxième rencontre autour des nouvelles voix de la rentrée littéraire. Nathalie Crom, journaliste à Télérama, interviewait Claire Baglin, Alexis Anne-Braun et Lucie Rico. Ils ont tous les trois écrits respectivement En salle, Le Grand Contournement et GPS. Avec ces jeunes auteurs il a été question de création, de ce qui conduit à l’écriture et de leurs références littéraires. 

 

21h, Musée, niveau 4 

Après une petite pause repas, il a été possible d’écouter au sein même du musée, au quatrième étage, l’écrivaine Alice Zeniter. Dans son nouveau roman Toute une moitié du monde elle explore la manière dont la fiction nous construit. Elle même a reproduit les schémas littéraires classiques, les marqueurs qui font littératures jusqu’à la lecture de King Kong Théorie de Virginie Despentes. Il a également été question de Tony Morrison qui dans Beloved met en scène un personnage féminin très puissant, à l’inverse des femmes passives qui abondent dans la littérature. 

 

22h, Forum, niveau 0

Pour clôturer la soirée un bal littéraire était organisé dans le Forum. Sabir, revue de création littéraire belge, et le Centre Wallonie-Bruxelles/Paris ont proposé une soirée de lectures sur le thème de l’amour faites par des performeurs sur une musique de pulsations électro. 

 

Pour découvrir la suite du programme c’est ici 

 

Visuels : Affiche du festival Extra – Modelisation de salon litte?raire pour Extra! ©Deborah Bowmann

« Tosca » à l’Opéra Bastille: Un moment de pure émotion
Première édition du prix Goncourt des détenus
Julie Viers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture