Actu
La première sélection du prix Médicis 2022

La première sélection du prix Médicis 2022

14 septembre 2022 | PAR Adam Defalvard

Le jury du Prix Médicis a dévoilé ce mardi sa sélection de 15 romans français et une autre de 15 romans étrangers. Une sélection entre nouveaux visages et écrivains déjà connus.

Des écrivains aguerris 

Parmi cette première liste de 15 auteurs on retrouve de grands noms. Tout d’abord, le prix Médicis est le premier prix de cette rentrée littéraire à avoir sélectionner le roman de Virginie Despentes, Cher Connard (Grasset). Ce nouveau roman de la célèbre autrice est d’ailleurs en numéro 1 des ventes de la rentrée littéraire, il en comptabilisait 100 000  ce mardi.

Rappelons que le prix Médicis doit en théorie honorer les auteurs qui débutent ou dont le talent n’est pas encore reconnu, on voit alors mal Virginie Despentes l’emporter. 

On retrouve également dans la sélection Claudie Hunzinger avec Un chien à ma table (Grasset), déjà sélectionné pour le Renaudot et le Femina. La bien connue Catherine Millet (La vie sexuelle de Catherine M., 2001) est aussi en lice pour le prix avec son nouveau roman Commencements (Flammarion).

Nouveaux talents

Quatre premiers romans sont dans la sélection des  romans français : En salle de Claire Baglin, Deux secondes d’air qui brûle de Diaty Diallo, Une mère éphémère d’Emma Marsantes et Tenir sa langue de Polina Panassenko. Notons que dans la liste des 15 romans, 13 sont écrits par des femmes. 

Une belle surprise dans la liste des romans étrangers, un roman graphique s’y fait une place. Il s’agit de Les Secrets de la force surhumaine d’Alison Bechdel.

Dans la prochaine sélection du 11 octobre, une catégorie essai sera ajoutée.

La première sélection du prix Médicis 2022 dans la catégorie roman français :

Claire Baglin, En Salle (Minuit)

Emmanuelle Bayamack-Tam, La Treizième Heure (POL)

Diaty Diallo, Deux secondes d’air qui brûle (Seuil)

Virginie Despentes, Cher connard (Grasset)

Claudie Hunzinger, Un chien à ma table (Grasset)

Victor Jestin, L’Homme qui danse (Flammarion)

Tristan Jordis, Le pays des ombres (Stock)

Cloé Korman, Les Presque Sœurs (Seuil)

Emma Marsantes, Une mère éphémère (Verdier)

Catherine Millet, Commencements (Flammarion)

Polina Panassenko, Tenir sa langue (L’Olivier)

Olivia Rosenthal, Un singe à ma fenêtre (Verticales)

Monica Sabolo, La Vie clandestine (Gallimard)

Anne Serre, Notre si chère vieille dame (Mercure de France)

Anne-Sophie Subilia, L’Épouse (Zoé)

La première sélection du prix Médicis 2022 dans la catégorie roman étranger :

Allison Bechdel, Les secrets de la force surhumaine, traduit de l’américain par Lili Sztajn (Denoël Graphic)

Maria Sonia Cristoff, Mal d’époque, traduit de l’espagnol (Argentine) par Anne Plantagenet (Le Sous-Sol)

Elin Cullhed, Euphorie, traduit du suédois par Anna Gibson (L’Observatoire)

Gyrdir Eliasson, Requiem, traduit de l’islandais par Catherine Eyjolfsson (La Peuplade)

Anna Hope, Le Rocher blanc, traduit de l’anglais par Elodie Leplat (Le Bruit du monde)

Andreï Kourkov, Les abeilles grises, traduit du russe (Ukraine) par Paul Lequesne (Liana Levi)

Nicola Lagioia, La Ville des vivants, traduit de l’italien par Laura Brignon (Flammarion)

Leila Mottley, Arpenter la nuit, traduit de l’américain par Pauline Loquin (Albin Michel)

Alexander Starritt, Nous les Allemands, traduit de l’anglais par Diane Meur (Belfond)

Maria Stepanova, En mémoire de la mémoire, traduit du russe par Anne Coldefy-Faucard (Stock)

Colm Toibin, Le Magicien, traduit de l’anglais (Irlande) par Anna Gibson (Grasset)

Allen S.Weiss, L’Autobiographie de Teddy, traduit de l’américain par Jean-François Allain (Gallimard)

« L’Eternel retour / Le Monde des amants » de Michel Surya : Roman de la pensée et pensée du roman
Agenda cinéma de la semaine du 14 septembre
Adam Defalvard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture