Musique

Affaire du plagiat de Robin Thicke : un arrangement se profile

Affaire du plagiat de Robin Thicke : un arrangement se profile

15 janvier 2014 | PAR Céline Duverne

Il y a quelques mois, les héritiers de Marvin Gaye accusaient le rappeur Robin Thicke et ses acolytes Pharell Williams et T.I. de plagiat. Après moult péripéties orageuses, il semble qu’une résolution à l’amiable se profile.

Tandis que l’illustre rappeur caracolait en tête des ventes, la famille de Marvin Gaye montait au créneau, observant que son nouveau titre Blurred Lines s’inspirait grossièrement de Gaye Got to Give It Up, sorti en 1977. Acculé, Robin Thicke avait préféré prendre les devants en déposant une requête devant une cour fédérale à Los Angeles, avant même de faire l’objet de poursuites : « Il n’y a aucune autre similarité entre les compositions (…) que des éléments musicaux ordinaires », affirmait-il, relayé par son avocat : « Offrir des réminiscences d’un ‘son’ ne constitue pas une violation de copyright » (source : Le Monde). Les héritiers de Marvin Gaye s’étaient engouffrés dans la brèche en affirmant le contraire.

Après plusieurs mois de procès, il semble qu’une issue se profile : si l’on s’en réfère à Hollywoodreporter, la maison d’édition du rappeur Sony ATV et les héritiers du chanteur pop-rock s’achemineraient vers un arrangement, dont les modalités financières demeurent inconnues. Affaire classée donc ? A voir. En tous les cas, les accusations portées par les descendants de Gaye viennent enrichir un débat brûlant. Où situer la frontière entre l’inspiration légitime d’un artiste, qui puise dans ses modèles une source de renouvellement, et le pillage éhonté ? Pour mettre un terme aux controverses, la Sacem s’efforce d’apporter des réponses claires : on parle de plagiat à partir de sept notes identiques. L’affaire Robin Thicke, qui fait suite à de nombreux cas similaires, tend pourtant à démontrer qu’il n’existe pas de réponse préconçue…

© Visuel : pochette du disque.

Hip Opsession : le festival nantais fête ses dix ans !
Catherine Guillou nommée Directrice des publics au Centre Pompidou
Céline Duverne

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *