Actu
Zemmour, Houellebecq et compagnie : l’islamophobie bat son plein

Zemmour, Houellebecq et compagnie : l’islamophobie bat son plein

06 janvier 2015 | PAR Matthias Turcaud

Le récent renvoi d’I-Télé du polémiste Eric Zemmour le place en victime et réchauffe de nouveau la polémique, qui accuse le fossé entre un laxisme illimité en termes de politique d’immigration et une xénophobie qui fleure bon l’extrême-droite.

C’était le 30 octobre dernier en direction de Stefan Montefiori du journal italien Le Corriere della Sera que la teigneuse mascotte du Figaro a évoqué la possibilité de déporter les cinq millions Musulmans de France, « à la manière des anciens Pieds-Noirs revenus en France en 1960 ou des 5 à 6 millions d’Allemands ayant abandonné l’Europe centrale après la seconde guerre mondiale ». Motus et bouche cousue sur le Génocide des Juifs… On remarquera que c’est loin d’être la première de ses gaffes.

Le Leader du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon révéla aux médias cette interview, entraînant corrélativement le renvoi d’i-télé, et la confuse et bruyante polémique qui s’ensuivit.

De plus, l’islamophobie plus ou moins latente n’est pas prête de tarir, puisqu’on la retrouve sous le truchement de la fiction dans le nouveau livre de Michel Houellebecq – Soumission, Flammarion, 2015 – dont une version piratée circule déjà sur le Net et alimente les débats les plus musclés et qui raconte la montée en pouvoir en 2022 d’un mouvement islamiste en France dirigé par un certain Mohammed Ben Abbes.

Diagnostic qu’il faut prendre au sérieux, symptôme d’un vrai problème lié à la gestion des flux d’immigration en France et l’intégration optimale de ces populations-là ou nouveau crachat haineux à renvoyer derechef dédaigneusement, comme y invite Edwy Plenel, ancien rédacteur en chef du « Monde » et créateur de « Mediapart » sur un article paru le 4 janvier sur ce dernier support ? A vous de trancher

Visuels : Creatives Commons

Irina Brook : « La chose la plus importante, c’est d’inviter des artistes comme à la maison »
« Répétition » : forêt de mots puissante mais trop vaste, pleine d’humanités à juger
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

3 thoughts on “Zemmour, Houellebecq et compagnie : l’islamophobie bat son plein”

Commentaire(s)

  • Leray

    Pourquoi anciens pieds noirs?
    Ceux qui vivent encore en France sont des pieds noirs….
    Les harkis sont des musulmans comme l’etaient les moghaznis,les fonctionnaires deputés musulmans et leurs familles….Leur seul tort comme les pieds noirs:avoir voulu rester Français…..
    On peut etre haineux envers un groupe et cela n’e’st guère admissible et avoir peur d’un groupe(phobie)..
    Le mot islamophobie est mis à toutes les sauces…D’ou le confusionnisme ambiant…
    Le livre de Zemmours est interessant qu’on aime ou qu’on n’ aime pas…
    Sa pratique de l’amalgame non…Il oublie le Colombey les deux mosquées de son heros De Gaulle…

    janvier 7, 2015 at 20 h 39 min
  • Matthias Turcaud

    pied-noir, adjectif
    Pluriel pieds-noirs.
    Sens 1 Se dit des Français qui vivaient en Algérie, à l’époque de la colonisation [Histoire].

    janvier 8, 2015 at 1 h 17 min
  • Matthias Turcaud

    Merci cela dit pour votre réaction ! Bien à vous, MT PS : J’ai cité le Dictionnaire de la langue française disponible sur L’Internaute.

    janvier 8, 2015 at 1 h 19 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture