Politique culturelle

Bernhard, Ibsen, Molnar, Beckett au coeur de la saison 2013/2014 de la Colline

Bernhard, Ibsen, Molnar, Beckett au coeur de la saison 2013/2014 de la Colline

17 mai 2013 | PAR Christophe Candoni

La Colline dévoile une prochaine saison prometteuse dans laquelle de grands textes du répertoire peu montés, la création contemporaine et les écritures de plateau sont bien représentés par des « artistes maisons ».

visuel_saison-1314

Le metteur en scène Stéphane Braunschweig qui entamera en septembre prochain la cinquième et dernière année de son premier mandat à la Colline, signera deux productions. Il reviendra à Ibsen, un de ses auteurs de prédilection, en réunissant dans Le Canard sauvage Anaïs Demoustier, Claude Duparfait, Luce Mouchel et Chloé Réjon entre autres. En fin de saison, il proposera sa mise en scène de Oh les beaux jours de Beckett en langue allemande (Glückliche Tage) puisque la production verra le jour au Schauspielhaus de Düsseldorf avec l’actrice Claudia Hübbecker, déjà applaudie dans Tage Unter d’Arne Lygre.

Deux textes de l’auteur Thomas Bernhard ouvriront la saison, l’un est la reprise de l’adaptation de Des Arbres à abattre réalisée avec succès par Claude Duparfait et Célie Pauthe l’année dernière, l’autre est une création confiée à Krystian Lupa et coproduite avec le Festival d’automne à partir du roman Perturbation. Pour son deuxième spectacle en langue française, après Salle d’attente déjà présenté à la Colline, le grand metteur en scène polonais dirigera Valérie Dréville.

Stanislas Nordey reprendra à la Colline où il répète actuellement sa mise en scène très attendue de Par les villages de Peter Handke qui sera créée dans la Cour d’honneur du Palais des Papes au prochain festival d’Avignon. Après Bernhard, Célie Pauthe montera une pièce de Maeterlinck intitulée Aglavaine et Sélysette. Le metteur en scène Galin Stoev rejoint la saison prochaine les deux artistes associés et proposera une mise en scène de la très belle pièce de Molnar Liliom.

Côté théâtre contemporain, Philippe Minyana, Marcial Di Fonzo Bo et Catherine Hiegel forment un trio depuis leur adaptation d’une métamorphose d’Ovide au T2G et à la Comédie-Française, on l’espère à nouveau gagnant dans la pièce Une Femme qu’ils présenteront en mars 2014. Le couple Jeanneteau-Soma fera découvrir avec Trafic le premier texte dramatique d’un jeune auteur de 34 ans qui sera défendu par Pascal Rénéric, l’excellent Hamlet de Vincent Macaigne. La nouvelle génération sera représentée par Marie Rémond toujours bien entourée de ses partenaires de jeu et d’écriture Clément Bresson et Sébastien Pouderoux, nouveau pensionnaire de la Comédie-Française, dont on découvrira, après leur enthousiasmant André, la nouvelle création intitulée Vers Wanda inspirée de l’unique film de l’actrice et réalisatrice américaine Barbara Loden. La jeune metteure en scène Caroline Guiela Nguyen présentera avec sa compagnie les Hommes Approximatifs une création collective nommée Elle brûle.

Gagnez 2×2 places pour le concert de Benoit Carré le 29 mai 2013 aux Trois Baudets
La Nuit des Rois façon Matamore à l’Epée de Bois
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *