Actu
Le guide des festivals en temps de Covid-19

Le guide des festivals en temps de Covid-19

07 avril 2021 | PAR Laura Rousseau

L’été 2021 est bien loin d’être un retour à la normalité. Avec une jauge fixée à 5 000 spectateurs, les organisateurs des festivals sont contraints de repenser leurs événements qui oscillent entre annulation, report, et maintien.

Le 18 février, le ministère de la Culture annonçait les restrictions concernant les festivals : ils ne pourront avoir lieu que s’ils respectent une jauge de 5 000 spectateurs, assis, sans espace de restauration ou buvette. Le 1er avril, le chef de l’État a annoncé que les « grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain ». Le 6 avril, Roselyne Bachelot , la Ministre de la Culture a décidé d’ouvrir une cellule d’accompagnement pour les festivals menacés par la pandémie.

Le questionnement le plus important est : est ce que ces restrictions sont compatibles avec l’identité des manifestations culturelles ?

Des festivals qui s’adaptent

Les festivals ont dû se réinventer, reporter leur édition, ou la faire correspondre aux restrictions gouvernementales. La 29ème édition des Vieilles Charrues aura bien lieu dans une nouvelle configuration. Le festival emblématique se tiendra bel et bien du 8 au 18 juillet 2021 à Carhaix au cours de dix « soirées concerts ». Les organisateurs l’avaient annoncé sur le site du festival « Impossible n’est pas Charrues ! »

Les Francofolies de la Rochelle ont maintenu leur 36ème édition du 10 au 14 juillet 2021 en jauge adaptée, et accueilleront sur scène Gaël Faye, Miossec, Ben Mazué et Grand Corps Malade. Malgré les incertitudes la 75e édition du Festival d’Avignon est également maintenu !  La programmation construite autour du thème « Se souvenir de l’avenir » aura lieu du 5 au 25 juillet prochain, avec 46 spectacles. Christiane Jatahy ouvrira le festival avec Entre chien et loup d’après Lars von Trier. Le soir, Isabelle Huppert sera dans la Cour d’Honneur pour La Cerisaie d’Anton Tchekhov dans la mise en scène de Tiago Rodrigues.

Rock en Seine suit la même route, en conservant son édition avec le thème du corps pour le 27, 28 et 29 août prochain, en exprimant leur détermination sur le site du festival avec un tribune « On y croit! »

La 45ème édition du printemps de Bourges, prévu initialement du 4 au 9 mai a été reportée du 22 au 27 juin. La Route du Rock, le Festival de Poupet, Terres du son, Papillons de nuit, Europavox disent également vouloir se réinventer pour s’adapter à l’évolution sanitaire.

Des renonciations difficiles

Certains festivals n’ont simplement pas eu d’autres choix que d’annuler leur édition pour la deuxième fois, à cause de l’impossibilité de s’adapter au modèle proposé par le ministère de la culture en février.

La mort dans l’âme, le Hellfest, a décidé dès février d’annuler le festival. « Imaginer un Hellfest avec 5.000 festivaliers tirés au sort sur les 60.000 déjà munis d’un pass 3 jours, assis et distanciés est au mieux fantaisiste, mais plus réellement une hérésie », ont écrit les organisateurs dans un communiqué publié sur son site. Garorock a suivi le même chemin en annonçant ne pas pouvoir ni vouloir « dénaturer l’Expérience Garorock » à l’instar des Eurockéennes de Belfort, les Solidays, et de Lollapalooza qui ont renoncé au vu des incertitudes du contexte sanitaire.

Dans un autre registre, le festival de BD d’Angoulême a annulé son édition qui devait avoir lieu entre le 24 et le 27 juin. « Réaliser une édition du festival en juin comme il avait été envisagé en novembre dernier aurait signifié renoncer à de nombreuses dimensions qui fondent l’identité et la raison d’être de l’événement depuis son origine », ont-ils souligné dans un communiqué.

Visuel : CC BY-NC 2.0

« Une œuvre à la maison »: quand l’art s’invite chez vous
L’œil du chien enragé, de Yuko Yuzuki
Laura Rousseau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture