Cannes 2018, Semaine de la critique : les lauréats de la compétition sont…

16 mai 2018 Par
Aurore Garot
| 0 commentaires

La 57e Semaine de la Critique se clôture et nous révèle ses lauréats ! Toute La Culture avait partagé ses pronostics qui se sont révélés à moitié juste…

1_diamantino_00092745

Ce que l’on avait nommé la « Palme d’or du film le plus loufoque du Festival » a reçu le Grand Prix Nespresso: Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt ! La co-production franco-portugaise-brésilienne avait fait un sacré effet pour son univers décalé, hilarant et son personnage, Diamantino, un footballeur à l’humanité débordante, à la naïveté et à l’intelligence d’un enfant. Les réalisateurs émus aux larmes avouent être les derniers à imaginer ce film récompensé tellement il était risqué. « Vous nous donnez l’envie de continuer à prendre des risques » ont-ils expliqué lors de la cérémonie.

Le prix de la Fondation Louis Roederer de la Révélation, remis pour la première fois à un/une interprète d’un des sept films en compétition a été attribué à Félix Maritaud pour son rôle délicat et touchant d’un jeune prostitué, Léo, qui malgré la brutalité du monde dans lequel il vit, garde sa douceur et son désir d’amour, dans Sauvage réalisé par Camille Vidal-Naquet.  Un prix selon nous, largement mérité.

sauvage-still-6

Le prix Gan attribué à un/une distributeur/distributrice d’un film de la compétition a été reçu par la celle de Diaphana pour le merveilleux film indien Sir (Monsieur) de Rohena Gera, qui raconte l’histoire d’amour impossible entre une servante et son employeur. Un film juste, honnête qui révèle la mentalité conservatrice d’un Inde « ségrégationniste ».

monsieur-photo-1

Kona fer i strio (Woman at War) réalisé par Benedikt Erlingsson a quant à lui remporté le prix SACD. Un film à la folie douce, à l’activisme puissant, et à la beauté renversante des paysages d’Islande.

3031134-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le prix découverte Leica Cine récompensant le cinéaste novateur d’un court ou moyen métrage, est revenu à Jacqueline Lentzou pour Hector Malot : The Last Day Of Year. Quant au prix Canal +, celui-ci a été attribué à Elias Belkeddar pour Un jour de Mariage.

Les long-métrages en compétition :

Chris the Swiss de Anja Kofmel (Suisse/Croatie/Allemagne/Finlande)
Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt (Portugal/France/Brésil)
Egy Nap (One day) de Zsofia Szillagyi (Hongrie)
Fuga (Fugue) d’Agnieszka Smoczycska (Pologne, République Tchèque, Suède)
Kona fer í stríð (Woman at War) de Benedikt Erlingsson (Islande, France, Ukraine)
Sauvage de Camille Vidal-Naquet (France)
Sir (Monsieur) de Rohena Gera (Inde/France)

Visuels : Semaine de la critique