Restaurants & Bars
[Live Report] Soirée Culture Perchée #4

[Live Report] Soirée Culture Perchée #4

14 avril 2015 | PAR Matthias Turcaud

Tous vos sens ont pu être sollicités à la faveur de la quatrième soirée de culture perchée organisée par Toutelaculture au Perchoir. Au programme : des fleurs, des chansons, du soleil et des cocktails ! Franchement, ce genre de soirées vous les aimez un peu, beaucoup ou passionnément ?

Un soleil très engageant est tombé plus qu’à pic, en ce dimanche 12 avril 2015, pour venir accompagner notre célébration du printemps et de l’effervescence florale actuellement à l’oeuvre : un cocktail frais à la bouche, surplombant la ville, caressés par l’astre Hélios, comment ne pas se croire, l’espace en tout cas d’une soirée de culture perchée, les maîtres du monde ? Comment ne pas oublier tous ses soucis – professionnels, sentimentaux, politiques et métaphysiques inclus ? Le moyen, Monsieur, Madame, de ne pas se laisser griser ? Difficile ; laissons-nous donc griser, voulez-vous ?

Pour donner le la, Claire Léonard la tenante de la boutique malicieusement nommée A fleur de pot, 6 rue Jouffroy d’Abbans dans le 17ème, a dispensé un cours de composition de bouquet. En premier lieu il s’est agi pour cela de maîtriser le mouvement de la vrille – comme si c’était un millefeuille dont il était question, nous a rappelé la fleuriste en pédagogue avisée. Tenir et tourner, il fallait. Puis ensuite ne pas oublier d’alterner feuillages et fleurs diverses – au choix les très odorants oeillets de poètes, les éclatantes pivoines, les craspedias un peu boudées à côté de leur aspect de petites boules jaunes ingrates, les alstroemerias très stylisées. Et selon les règles d’une grammaire française vicieuse, le germini devint, multiplié, insolemment et magiquement, gerbera !

Après la peau caressée par un soleil prématurément estival – on ne va pas s’en plaindre – le sens olfactif par, notamment, les oeillets de poète si délicatement parfumés et le doigté – par la constitution des bouquets -, ce fut au tour de l’oreille d’être interpellée, au son envoûtant du groupe Helluvah dont l’album « Long Distance Runners » est fraîchement sorti (le 8 avril dernier). L’électro pop  aussi douce que vénéneuse et addictive du duo a rencontré un joli succès auprès d’un public conquis, obligeant même la française Camille Warmé à reprendre deux fois son fameux « This is hot ». Pour lire notre interview du groupe, voir ici.

Vint ensuite un blind test sur le thème des chansons. Une fleur a été faite aux participants, ceux-ci ayant la possibilité de deviner seulement l’artiste. Il faut dire aussi que la sélection était cette fois-ci vicieuse, mettant en avant des fleurs méconnues telles que la menthe ou la véronique. A part ça la sélection musicale s’est révélée une fois de plus très diversifiée – allant, en un mot, des « Quatre Saisons » de Vivaldi à l’album « Sextape » d’Orties -, et respectant en cela la tradition d’éclectisme plus que tout chère au magazine.

Prochain rendez-vous le 31 mai pour une nouvelle soirée qui au terme du Festival de Cannes se placera logiquement sous le signe du cinéma avec un concert du groupe Santoré dont le disque « Silverado », en hommage au western du même nom, est sorti le 7 avril dernier, le désormais rituel Blind Test ainsi que l’intervention, en fin de soirée, d’Olivier Guez, dj résident du Perchoir. Pour vivre un rapport ludique et décontracté à la culture encore trop souvent utilisée pour diviser cruellement ceux qui en seraient les dépositaires uniques et ceux qui n’y auraient définitivement pas accès, venez !

Crédit photos : Yaël ; Ybouh

Au Perchoir, 14 rue Crespin du Gast (11ème). Téléphone : 01 48 06 18 48.

Agenda classique de la semaine du 13 avril
[Chronique] « Bright Lights » : Ness ou l’âge de raison
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture