Actu
Deux univers se rencontrent : Uniqlo en collaboration avec le Louvre

Deux univers se rencontrent : Uniqlo en collaboration avec le Louvre

16 février 2021 | PAR Manon Bonnenfant

C’est une collaboration inédite en ce début d’année : la marque de prêt-à-porter japonaise Uniqlo s’unit au Musée du Louvre. Le shooting de la collection s’est fait au sein du musée le plus visité au monde et le résultat est… unique. 

Sweats aux motifs de la Vénus de Milo, tee-shirts représentants la Joconde « façon » Uniqlo, la marque japonaise se démarque une fois de plus avec une collection « spéciale » Musée du Louvre (accompagnée d’un mécénat censé durer 4 ans). Elle avait débuté sa campagne il y’a trois semaines avec un teaser annonçant cette nouvelle collaboration. S’en est ensuite découlée une importante promotion médiatique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Uniqlo a vu les choses en grand : l’affichage XXL dans le métro, immanquable, en est une preuve. Plus que la forme, c’est le contenu qui interpelle : plusieurs modèles hommes et femmes posent parmi les recoins les plus célèbres du musée (devant la Joconde, aux pieds de la Victoire de Samothrace, dans la galerie Apollon…). Un shooting dans un lieu de rêve. Si l’idée peut faire penser aux « hoodies » trouvables dans les boutiques du Louvre, oubliez tout de suite ! Le design d’Uniqlo rétablit un sens du style : simple, épuré mais efficace, finitions travaillées et confort garanti.

La marque créée dans les années 80 et figure de proue du groupe Fast Retailing est (très) loin d’en être à sa première collaboration. En effet, les plus passionnés se souviennent de l’année 1991 et du créateur français Christophe Lemaire (directeur artistique du prêt-à-porter féminin chez Hermès) qui devint le premier visage réputé de l’enseigne. Puis, en 2014, Uniqlo collabore avec Inès de la Fressange. Forts de ces succès, la marque lance plusieurs autres collections capsules, notamment en collaboration avec des artistes « pop art » ou contemporains : celle de Takashi Murakami sur le manga Doraemon – sortie en 2018 – a donné un résultat haut en couleurs. Pour cette collection du Louvre, Uniqlo s’est tournée vers le célèbre directeur artistique Peter Saville, reconnu pour avoir réalisé les pochettes d’albums des groupes Joy Division et New Order. Nul doute que ces pièces, surfant sur le succès international (et surtout japonais) du musée, raviront les amateurs de mode… mais pas que !

La collection UT Musée du Louvre est à (s’) offrir en ce moment, juste ici.

Visuel : logos de la collab’

Vivendi introduit sa filiale Universal Music en bourse
Sofia Teillet nous entraîne au coeur de la sexualité végétale
Manon Bonnenfant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture