Théâtre

Bakchich: 700 000 euros évitant le naufrage

07 mai 2010 | PAR Tristan Karache-Prudent

Le tribunal de commerce de Paris a mis fin au redressement judiciaire de l’éditeur satyrique Bakchich et ce en adoptant le plan de continuation proposée par la direction puisque le déficit de 100 000 euros a été comblé par deux investisseurs et leurs 700 000 euros.

En novembre dernier, l’édition de l’hebdomadaire avait été conviée au tribunal pour cause de cessation de paiement.A la fin de l’audience, l’édition Bakchich avait obtenu son placement en redressement judiciaire. Cet évènement n’avait pas empêché le site bakchich.fr ou le journal de continuer à paraitre.

C’est donc grâce à cette recapitalisation que le journal créé en 2007 par les journalistes du bimensuel Gri-Gri international, Xavier Monnier, Léa Labaye et Guillaume Barou, a pu sortir la tête de l’eau. D’autre part, deux nouveaux investisseurs se sont ajoutés aux actionnaires assurant un avenir proche à l’hebdomadaire au slogan: « informations, enquêtes et mauvais esprit ».

The Chemical Brothers: Chimie musicale
Dreamlands, des terres de rêves à découvrir à Beaubourg
Tristan Karache-Prudent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *