Cirque

David Bobée invite Bogota au Spring 2015

David Bobée invite Bogota au Spring 2015

25 février 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Voir du cirque brut de décoffrage, dans une esthétique qui est aride, qui a depuis longtemps rangé les fauves dans les cages et les nez rouges au placard. Cela se passe de plus en plus, et cela se passera notamment intensément au Spring Festival qui pour sa sixième édition et durant tout le mois de mars ou presque invite « les nouvelles formes de cirque » dans 25 lieux de la Basse-Normandie.

En guise d’ouverture, ce sera du spectaculaire avec une création de David Bobée au titre mystique Dios Proveerà actuellement en cours de répétition. Et c’est sur place, à Cherbourg, à la Brèche, le Pôle National des Arts du Cirque, que le directeur du CDN Haute-Normandie travaille à la réalisation de ce spectacle qui confrontera sur le plateau des esthétiques multiples.

A la tête de ce CDN depuis 2013, il a imposé un acte  unique, celui de faire entrer au sein de la direction des artistes non issus du théâtre, en l’occurrence le voltigeur Edward Aleman et son porteur Wilmer Marquez.

Libre, David Bobée l’est assurément contrairement aux rumeurs qui se murmurent. Dans « son » CDN il décide de la programmation. Pour lui, « le cirque est politique, le retournement des corps peut dire plus que des mots ». Libre, David Bobée s’amuse. Il monte un Hamlet, performe à la Ménagerie de Verre, fait un Lucrèce Borgia avec dans le rôle phare Béatrice Dalle il y a quelques mois.

Avec Dios Proveerà , on verra un duel entre des émeutiers et des policiers dans une reconquête de l’Amérique du Sud par ses habitants. Il s’agit ici de confronter, de dire des oppositions. On entendra un orchestre de musique baroque, on verra des trapézistes et des jongleurs sans aucune limite physique. Il y aura un choc visuel entre la douceur d’une danse de rondeur et la force des agrès. Ici, le cirque sera support au récit figuratif qui mixera la vidéo, le son et le geste. Bobée nous entraîne dans des manifestations monstre où les hautes barrières de sécurité deviennent poutre de funambule. Ce que l’on sait aussi, c’est que les costumes créés par Pascale Barré joueront aussi les oppositions : une quasi robe de mariée en tissu plissé façon Issey Miyaké pour la chanteuse à la voix cristalline, la soprano Caroline Mutel et du « street wear » pour les artistes circassiens de la Gata Cirko de Bogota (Luisa Montoya, Felipe Ortiz, Edward Aleman, Wilmer Marquez, José Miguel Martinez, Gabriel Gomez, Gabriela Diaz, Laura Lloreda, Diego Fajardo, Cristian Trivino et Valentina Linares ).

Spring, ce sera l’occasion de revoir le meilleur de ce que le Cirque actuel offre : les chutes de Fragan Gehlker, le numéro de jonglage insensé de Sciarroni, les poussières d’étoiles de Cyrille Musy. Ce sera aussi trois créations, Dios Proveerà,  A travers Max du collaborateur artistique de Jérôme Thomas et Mathurin Bolze Roland Auzet et l’ Effet Berkkrell du groupe Bekkrell.

Tout le programme de Spring ici.

Visuels : ©Sophie Colleu

La sélection cinéma du 25 février
L’Etrange Cargo a 18 ans
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *