Pop / Rock
L’interview stroboscopique : SAmBA De La mUERTE

L’interview stroboscopique : SAmBA De La mUERTE

29 novembre 2013 | PAR Bastien Stisi

Crépitements lumineux, rugissements scintillants et coups de strobo sur SAmBA De La mUERTE, le projet annexe d’un membre de Concrete Knives (le pianiste Adrien Leprêtre), égaré dans de vastes contrées éthérées et folklonica…

Superpoze, Jesus Christ Fashion Barbe, Fakear… Y’a-t-il donc tant de béton à Caen pour ressentir ce besoin de s’évaporer aussi haut par le biais de la musique ?

Adrien Leprêtre : Je ne sais pas trop ce qui se passe avec la musique à Caen. Le plus drôle pour nous c’est qu’on se connaît tous très bien entre musiciens. Il sort de bonnes choses de cette ville et vous n’avez pas encore tout entendu !

Qu’est-ce qui t’a poussé à interrompre l’aventure Concrete Knives pour te consacrer à un projet annexe ?

Adrien Leprêtre : Je ne l’ai pas interrompue, ça c’est fait plutôt naturellement. Fin de tournée de Concrete Knives et sortie de l’EP de 4, du coup tout se passe bien. J’étais d’ailleurs avec les Concrete Knives à Berlin il y deux semaines pour se mettre à la composition du deuxième album. Je jongle !

Est-ce la volonté d’organiser un délicat et tortueux carnaval dans les nuages qui a motivé le nom de SAmBA De La mUERTE ?

Adrien Leprêtre : Je pense, oui, mais j’y ai pensé dans un second temps. En fait SAmBA De La mUERTE est un morceau du groupe Gablé que j’admire. J’aimais le nom, le morceau, et trouvais que ça pouvait en quelque sorte bien définir ma musique.

https://soundcloud.com/sambadelamuerte/fire

Que ce soit sur Secrets ou sur 4, on retrouve sur ces deux premiers EPs une humeur clair-obscur de lyrics assez changeante. La tristesse obscurcie mènerait-elle donc irrémédiablement aux jolies lueurs de l’espoir ?

Adrien Leprêtre : Les morceaux que j’ai écrits correspondent à des périodes bien précises de ma vie. Ils parlent d’amour, d’avenir, du passé et du mélange de tout ça dans « Fire », par exemple. Je porte de plus en plus d’intérêt aux textes, et dans 4 j’avais envie de faire passer des messages bien précis à des gens qui me sont chers. J’espère qu’ils m’ont entendu !

Combien de tours du monde faudra t-il faire aux tympans pour venir à bout de l’album complet que l’on envisage à la suite de ces deux premiers EPs ?

Adrien Leprêtre : Je veux bien en faire un déjà et voir ce que je ramène de tout ça !

Je suis en quête de sons pour remplir mon iPod… Quelque chose à me conseiller ?

Adrien Leprêtre : « The Future is Now » de Toe, « Family and Friends » de Serengeti, « Wenu Wenu » d’Omar Souleyman, « Hero Brother » de Sarah Neufeld, « Ritual House Vol2 » d’Albinos.

https://soundcloud.com/sambadelamuerte/secrets

Visuel : © pochette de 4 de SAmBA De La mUERTE

[Live report] Dawn en concert privé dans le salon de Nicolas Ullmann
Dub Love, le sound system à la pointe de François Chaignaud et Cécilia Bengolea
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *