Pop / Rock
[Interview] Christian Olivier : « Têtes Raides avait besoin d’une pause »

[Interview] Christian Olivier : « Têtes Raides avait besoin d’une pause »

28 septembre 2021 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Le groupe est de retour. Après l’album Les Terriens sorti en 2014, Têtes Raides revient avec son nouvel album de douze titres, Bing Bang Boom. Un retour en force pour ce groupe qui s’est produit à l’Olympia les 5 et 6 septembre 2021. À l’occasion de la sortie imminente de l’album, Toute la culture s’est entretenu avec le membre fondateur des Têtes Raides, Christian Olivier

La pochette de l’album « Bing Bang Boom » de Têtes Raides disponible depuis le 24 septembre 2021.

 

Pourquoi ce titre, Bing Bang Boom 

Ce titre, c’est à la fois une sonorité et une énergie. Ce titre sonne un peu comme un coup de pétard pour renouer le contact avec tout le monde. 

Pourquoi avoir attendu sept ans avant de sortir un nouvel album ? 

Le groupe avait besoin d’une pause. On a enchaîné quand même plusieurs albums. Je ne sais plus le chiffre exact. C’était le bon moment pour faire une pause. Moi, de mon côté, j’avais aussi pas mal de projets personnels. J’ai sorti trois albums depuis la sortie des Terriens (On/Off, Prévert, After Avant). Entretemps, c’était aussi les 30 ans de « Ginette », un morceau qui figure dans notre album de 1989, Not dead but bien raides. C’est ainsi que j’ai rappelé mes collègues pour fêter l’anniversaire de ce morceau et enregistrer un nouvel album par la suite. 

Comment avez-vous abordé cet album par rapport aux précédents ? 

Toutes nos chansons ont été écrites avant le premier confinement. Mais l’album n’a pas été réalisé pendant le premier confinement. On a essayé de chercher un autre son, une autre manière d’écrire et une nouvelle approche. J’ai eu l’occasion de travailler avec Édith Fambuena (ex-membre du groupe Les Valentins) sur mon album On/Off. C’était pour moi la bonne personnes pour faire cet album avec Têtes Raides. 

Quels sont les thèmes que vous vouliez mettre en avant à travers ces douze chansons ? 

Globalement, c’est un album d’urgence. C’est aussi un album ouvert sur le monde. On y parle de climat, de guerre, de la difficulté dans laquelle nous sommes aujourd’hui, à la fois en France et dans le monde. 

Tous les membres historiques de Têtes Raides, y compris vous, se sont réunis pour cet album. Est-ce aussi l’album du nouveau souffle ? 

C’est vrai que Bing Bang Boom marque un nouveau souffle pour le groupe. On a pu jouer deux, trois titres de l’album lors de nos derniers concerts. D’ailleurs, même quand on joue nos titres sur scène, on retrouve un son différent. 

« C’était très touchant de retrouver le public de l’Olympia. » (Christian Olivier) 

En parlant de scène, vous étiez à l’Olympia de Paris les 5 et 6 septembre. Qu’est-ce que ça vous a fait de retrouver la scène et le public ?

On a passé deux jours émouvants ! C’était très touchant de retrouver le public. Je n’ai même pas les mots pour qualifier ce qu’on a vécu. Nos deux concerts à l’Olympia ont marqué le démarrage de notre tournée. On va même refaire un Olympia en février 2022. On est parti sur une tournée d’une soixantaine de dates jusqu’à l’été prochain si tout va bien. 

Visuels : © Yves Malenfer.

Têtes Raides, Bing Bang Boom(12 titres) = 1. En avant, 2. La liberté 3. Haut les mains 4. Le frisson 5. Abcédaire 6. L’incendie 7. Are you ready 8. Yaourt 9. Face à face 10. Critik 11. Je ne veux pas 12. Levez-vous du tombeau

L’agenda des savoirs : les 6 conférences du mois d’octobre
Un biopic sombre et attendrissant de Odon Horvath à la Comédie Nation
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture