Jazz
« PianoForte » inaugure avec brio la réouverture de la Philharmonie

« PianoForte » inaugure avec brio la réouverture de la Philharmonie

07 septembre 2020 | PAR Geraldine Elbaz

Dans le cadre du festival Jazz à la Villette du 4 au 13 septembre, nous avons eu le privilège d’assister vendredi soir au concert d’un quartet d’envergure avec les pianistes Eric Legnini, Baptiste Trotignon, Bojan Z et Pierre de Bethmann à la Philharmonie de Paris. Une soirée exceptionnelle sous le signe du talent, du partage et du jazz.

La Grande Salle Pierre Boulez était comble ou presque – restriction Covid oblige – pour acclamer quatre pianistes chevronnés et multi-récompensés, quatre artistes virtuoses qui ont offert à leur public un moment magique pour la réouverture de la Philharmonie de Paris le 4 septembre dernier.

Sur scène deux pianos acoustiques encadrent deux Fender Rhodes où les quatre amis musiciens vont jouer tantôt tous ensemble tantôt en duos pour défendre avec bonheur et complicité un projet commun autour de leur amour du jazz. C’est leur deuxième prestation du genre, le quatuor intitulé Pianoforte avait présenté en octobre 2019 pour le Tourcoing Jazz Festival la première édition de cette formidable exécution à 8 mains.

Le concert commence avec trois compositions des artistes sur scène : La lenteur (Pierre de Bethmann) puis Boda Boda (Eric Legnini) et Moods (Baptiste Trotignon). On alterne entre des mélodies douces, envoûtantes et des rythmiques plus entraînantes aux riffs dynamiques. L’interprétation est magistrale, les pianistes sont parfaitement synchronisés et le résultat époustouflant.

« Et maintenant on va faire un peu de jazz » nous dit Baptiste Trotignon avant de rendre un bel hommage à Charlie Parker, dont nous fêtons le centenaire cette année, avec le blues Barbados.

Les artistes quittent la scène, les Fender sont délaissés le temps de deux magnifiques duos sur les pianos baignés de lumières chaudes : tout d’abord Baptiste Trotignon et Bojan Z nous interprèteront Zingaro (Antonio Carlos Jobim) puis Eric Legnini et Pierre de Bethmann reprendront un thème de Chet Baker It could happen to you.

Bojan Z accompagné de ses trois acolytes nous jouera son titre Seeds avant de finir en beauté sur des morceaux plus rythmés et festifs (Caravan, Chorinho) avec un clin d’oeil musical à Queen (We are the champions).

Bien évidemment le public en redemande et jubile au rappel.

Merci aux quatre pianistes incroyables qui quand ils jouent ensemble rendent le monde plus beau.

Pianoforte annonce déjà une grande tournée à venir, à ne manquer sous aucun prétexte.

Crédit photos : (c) Charles d’Hérouville / Philharmonie de Paris

Pianoforte
Philarmonie de Paris
Festival Jazz à la Vilette
Du 4 au 13 septembre 2020

Cinéastes en danger : à Venise, la résistance s’organise
Voix nouvelles ou la création musicale à Royaumont
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *