Jazz
Le Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés a célébré en beauté ses 20 ans !

Le Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés a célébré en beauté ses 20 ans !

16 juin 2021 | PAR Geraldine Elbaz

Du 28 mai au 4 juin, le Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés Paris a fêté cette année ses 20 ans avec 4 concerts prestigieux et des invités triés sur le volet : Vincent Peirani, Laurent Coulondre, Airelle Besson ou encore Michel Portal ont offert des prestations musicales et artistiques inédites, enregistrées au studio Sextan et proposées 100% en ligne, dans un contexte sanitaire encore fragile. Une vraie réussite de la part des artistes et des équipes techniques avec un public connecté de partout dans le monde pour profiter des retransmissions live et replay !

Habitué aux lieux d’exception pour les précédentes éditions, le fameux Festival de Jazz germanopratin a dû se réinventer cette année pour pouvoir souffler ses bougies et partager de grands moments de jazz avec un public qui a répondu présent sur les 4 dates. Venant du monde entier et depuis leur canapé, les amoureux du jazz ont découvert une vingtième édition atypique et festive, enrichie de tchat et d’échanges privilégiés avec les artistes.

Pour ouvrir le bal, Vincent Peirani (accordéon et arrangements) s’est entouré de Mieko Miyazaki (koto), de Piers Faccini (guitare, voix) et de Federico Casagrande (guitare) pour un voyage musical autour du monde, empreint de sonorités multi-culturelles particulièrement riches et originales avec des reprises incroyables (Bang Bang – Sonny Bono ; Hunter – Björk) mais aussi des créations et arrangements dingues (album Mixtape#3).

Laurent Coulondre, exceptionnel pianiste qu’on écoute en boucle (oui, tous les titres de l’album Michel on my Mind et surtout Choriniño !), sacré « Artiste de l’année » en 2020 aux Victoires du Jazz, a rendu un magnifique hommage à Michel Petrucciani avec son trio (Jérémy Bruyère à la basse et contrebasse et André Ceccarelli à la batterie) transformé en sextet unique dans le cadre du Festival avec Nicolas Folmer (trompette), Denis Leloup (trombone) et Stéphane Guillaume (saxophone). Le résultat était bluffant avec une version mémorable d’un rappel déchaîné (Take the A Train). Moment d’anthologie.

Kaori Ito (danse), Théo Ceccaldi (violon) et Airelle Besson (trompette) nous ont embarqué dans une performance originale hors du temps. Leur trio improvisé s’est avéré délicat et poétique, composé de trois êtres à part. Prenez une jolie danseuse habillée de rouge aux mouvements ondulatoires ou saccadés, à l’air espiègle et au sourire taquin, ajoutez deux musiciens chevronnés, dont les mélodies vont se répondre et inspirer la danseuse… vous obtiendrez un résultat improbable et unique : c’est aussi ça la magie du Festival.

Enfin, Michel Portal (clarinette) accompagné de Bojan Z (piano) et de Bruno Chevillon (contrebasse) ont clôturé cette édition en beauté avec MP85, album encensé par la critique et surtout plébiscité par les fans. Cela faisait dix ans depuis le dernier opus (Baïlador en 2011). Le concert était donc très attendu et parfait pour fêter à la fois l’anniversaire de l’artiste et pourquoi pas aussi les 20 ans du Festival ?

Si vous avez raté cette édition, vous pouvez toujours aller faire un tour sur le site du Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés, vous y trouverez un programme digital interactif avec des vidéos, des liens d’écoute, un contenu enrichi qui devrait vous plaire. Amateurs de très bonne musique, ne pas s’abstenir !

 

Visuel : affiche

Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés
Mai-Juin 2021
20ème édition
100% en ligne

Cinédanse : Ida Rubinstein tragédienne et danseuse
Lyon BD festival : l’imagination en image
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture