Jazz
Intimiste et jazzy, Toku in Paris, à la Maison de la culture du Japon

Intimiste et jazzy, Toku in Paris, à la Maison de la culture du Japon

24 février 2020 | PAR Geraldine Elbaz

Deux concerts exceptionnels ont été donnés à la Maison de la culture du Japon le 15 février dernier, pour fêter la sortie du nouvel album de Toku, enregistré en juillet 2019 à Paris. Intitulé Toku in Paris (Jazz Eleven), ce nouvel opus est un savoureux mélange de mélodies envoûtantes et de voix suaves dans une ambiance jazzy aux couleurs chaudes.

Accompagné de ses musiciens virtuoses, Toku, figure emblématique de la scène jazz au Japon, joueur de bugle et chanteur à la voix de crooner, a su recréer dans un écrin cosy et feutré à l’acoustique impeccable un moment particulièrement fort en émotions.

Au piano, Giovanni Mirabassi est un régal absolu pour l’oreille qui se délecte de ses solos, comme de moments de grâce ; au saxophone, l’incroyable Pierrick Pedron a transporté le public ; Thomas Bramerie et Laurent Vernerey à la contrebasse appartiennent à ces artistes rares dont l’élégance n’a d’égal que leur talent ; André Ceccarelli dit « Dédé », l’un des meilleurs batteurs français au monde et le cubain Lukmil Perez ont offert une performance fantastique dont le public se souviendra longtemps et enfin, cerise sur le gâteau, Sarah Lancman dont la voix exquise et mélodieuse nous enveloppe de gourmandise et de beauté, a accompagné Toku sur un titre de Michel Legrand I will wait for you et a écrit trois chansons de l’album (She comes back again, After you & Blue Smoke).

L’album Toku in Paris, composé de 11 titres, dont 8 chansons originales de Toku, brosse un large panel de styles de musiques aux tonalités imprégnées de swing, de groove et de jazz.

Toku, qui a grandi au Japon et a été initié par son père à la musique, a été repéré dans un club de jazz (Body & Soul) par le DJ Rob Crocker qui produira en 2000 son premier album (Everything she said). En 20 ans de carrière, Toku a déjà 12 albums à son actif et a participé à de nombreux festivals dans le monde entier. Il a collaboré avec de grands noms comme Kenny Barron, Ron Carter, Cyndy Lauper ou encore Philippe Catherine.

Toku in Paris n’est pas un juste un nouvel album jazz, c’est un moment hors du temps qui nous berce de ses mélodies lyriques, tantôt douces et langoureuses (I think I love you, Nuageux) tantôt rythmées et entraînantes (Love is calling you, Strollin’ in Paris), toujours raffinées et délicates, créées dans un esprit fraternel d’artistes passionnés et heureux de nous transmettre leur amour du jazz.

Crédit photos : (c) Akira Kitajima

Toku in Paris

à la Maison de la culture du Japon

le 15 février 2020

Jouez et gagnez 5×2 places pour le film de MINE DE RIEN
10×2 places à gagner pour le film ‘De Gaulle’ de Gabriel Le Bomin
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *