Jazz
[Jazz sous les Pommiers] « Une édition record »

[Jazz sous les Pommiers] « Une édition record »

01 juin 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le festival Jazz sous les Pommiers vient de fermer ses portes, l’occasion pour son directeur Denis Le Bas de dresser « à chaud » un premier bilan.

Content. Fatigué mais content. Il peut l’être le directeur de ce festival qui en 33 ans est devenu, et cela depuis plus de dix ans, un incontournable rendez-vous du public très exigeant du jazz. Cette année est qualifiée de « très bon cru ». La qualité des concerts était splendide, « On a atteint des degrés d’excellence assez rares ».

Le directeur salue un belle ambiance générale et un bon accueil des nouveautés comme ce pique-nique à l’étang du Buisard. Le festival a compté cette année sur un nouveau lieu, le cinéma rouvert en 2013 qui a permis d’accueillir la forme hybride : cinéma et musique de Chassol.

Les chiffres sont réjouissants : – 36 500 entrées, dont 29 500 payantes (en 2013 : 35 406 entrées dont 28 775 payantes)
– 2450 abonnés (en 2013 : 2215 abonnés)
– Un taux de remplissage des salles de 94%
– 426 500€ ttc de recettes billetterie (en 2013 : 422 035€ ttc).

Cette 33e édition marque la fin de résidence de Thomas Pourquery. Il sera remplacé pour la première fois par une fille et pour la première fois par une trompettiste. Airelle Besson entrera dans un nouveau dispositif de deux ans et non plus trois. Il s’agit d’un financement lié à la programmation de l’année. Le principe est : un artiste associé à la saison qui participe au festival et non plus l’inverse.

Les dates du prochain festival sont annoncées du 9 au 16 mai 2015

A l’année prochaine !

Visuel : @jazz sous les pommiers

Debout, Super! de Gwendoline Raisson et Ella Charbon
[Critique] « Swim little fish swim » : un premier film sensible et charmant sur la vie d’artiste
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *