Musique
Agustín Galiana : « Ça fait du bien d’être soutenu par des gens qui suivent ma carrière. » (Interview)

Agustín Galiana : « Ça fait du bien d’être soutenu par des gens qui suivent ma carrière. » (Interview)

02 février 2021 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Il a ensoleillé l’année 2020 avec son album de reprises Plein soleil, s’est mis dans la peau de Lisandro Inesta dans la série de TF1 « Ici tout commence », est apparu au cinéma dans le film « Boutchou » sorti en septembre dernier; Agustín Galiana est sur tous les fronts ! Le chanteur, acteur de théâtre et comédien, a connu une année riche malgré de nombreux projets jetés à l’eau en raison de la crise sanitaire. 

Dans cette interview accordée à Toute la culture, Agustin Galiana se confie sur sa situation et son avenir. 

Propos recueillis par Kevin Sonsa-Kini. 

Toute la culture : Votre album Plein soleil a connu un beau succès. Vous êtes également apparu dans la série de TF1 « Ici tout commence » et au cinéma dans « Boutchou » aux côtés de Carole Bouquet et Gérard Darmon. Ce sont finalement les trois choses positives de 2020 selon vous ? 

Agustín Galiana : C’est vrai que cette année a été particulière, car j’ai eu une coupure par rapport à mes concerts. Je devais entamer une tournée début octobre que je n’ai pas pu démarrer à cause de la situation sanitaire. Ma pièce de théâtre « Le plus beau dans tout ça » devait s’achever en mai dernier. Mais comme il y avait le premier confinement, cette pièce n’a pas repris. Malgré ça, j’ai quand même eu beaucoup de boulots. 

Le monde de la culture vit une période compliquée avec notamment la fermeture des salles de cinéma, de spectacle et de concerts. Comment ça se passe pour vous qui êtes tantôt chanteur, tantôt acteur, tantôt comédien ?

C’était très compliqué parce qu’avec ma tournée, j’avais envie de rencontrer le public, faire vivre des moments exceptionnels aux gens. J’avais d’ailleurs prévu un concert le samedi 16 janvier, mais il a été reporté à une date ultérieure. Mais voilà on essaye de faire de notre mieux. Cette situation ne me concerne pas seulement: tous les artistes connaissent une situation très difficile. Ça n’était jamais arrivé. Et il va falloir qu’on s’habitue, car ce n’est pas la dernière pandémie qu’on va avoir. 

Avez-vous d’ores et déjà des projets en vue pour cette année ?

Je vais me consacrer à mon rôle de Lisandro Inesta dans « Ici tout commence ». Les tournages reprennent bientôt. Je développe un petit projet dont je ne peux pas encore parler, mais j’ai hâte de vous dévoiler ça ! Actuellement je termine la saison de « Clem » et on va peut-être démarrer la douzième si tout se passe bien. Il y a aussi le film « Les cobayes », qui devait sortir en novembre dernier, mais la date a été décalée trois fois. On attend de voir ce qui va se passer dans les salles de cinéma pour sortir ce film. 

« Participer à l’Eurovision ? Pourquoi pas ! » (Agustín Galiana)

On a pu vous retrouver dans le jury de l’Eurovision France diffusé sur France 2 le samedi 30 janvier, aux côtés d’André Manoukian, Elodie Gossuin, Marie Myriam, Amir et Chimène Badi. C’est d’ailleurs Barbara Pravi qui représentera les couleurs de la France avec son titre « Voilà ». Ça vous tenterait de représenter les couleurs de la France un jour si on vous le propose ? 

Pourquoi pas ! Mais j’ai déjà quatre albums à mon actif. Si on me sollicite, c’est plus pour être jury, pas participant. Après, si un jour le comité de l’Eurovision France me propose d’y participer, ça me ferait plaisir. Ce serait chouette qu’un Espagnol représente la France ! 

Quel message voudriez-vous livrer aux personnes qui vous admirent et soutiennent votre situation ? 

Je leur dis merci parce qu’ils sont toujours là malgré la situation qu’on vit. Ces gens-là ont toujours envie de me rencontrer, ils ont beaucoup de patience. Dans cette période compliquée que vivent les artistes, ça fait vraiment du bien d’être soutenu par des gens qui suivent ma carrière depuis mes débuts en France. Ça fait énormément plaisir. 

Photos : © Sylvie Bessou 

L’agenda des concerts classiques et lyriques de la semaine du 2 février 2021
Les musées du Vatican rouvrent malgré la pandémie
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture