Jeunesse
Calisson de Susie Morgenstern

Calisson de Susie Morgenstern

28 octobre 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Texte de Susie Morgenstern et illustrations d’Alice Charbin

Callie a une boîte secrète aux trésors. Elle y consigne dedans ses objets auxquels elle tient mais aussi une liste secrète de ses plus grandes peurs. Voici que petit à petit ces dernières se mettent à se réaliser, comment Callie va t-elle résister?

Susie Morgenstern est un auteur jeunesse au palmarès impressionnant, une soixantaine de livres seule ou coécrits avec une de ses filles. Chaque enfant sur deux générations a un de ses livres en mémoire du Fiancé de la maîtresse au Club des crottes en passant par Halloween Crapaudine ou encore Tout amour est extraterrestre (coécrit avec Alain Grousset) . Avec Calisson, elle nous embarque une fois de plus dans une aventure originale mais aussi nostalgique: on a tous eu notre boîte à trésors.

Alice Charbin a illustré beaucoup de contes mais aussi déjà travaillé sur le livre de Susie Morgenstern: Le bonheur est coincé dans la tête. Ses illustrations sépia nous transportent dans un univers hors du temps dans lequel chacun pourra se retrouver, la bouille sympathique de l’héroïne nous la rend plus proche.

Voici une histoire à la fois drôle et savoureuse qui fond dans l’esprit du lecteur avec la suave douceur d’un calisson sur la langue. A chaque nouvelle péripétie, on se dit: non, cela ne va pas lui arriver et si, tous les pépins qu’elle a prévus, craints, redoutés tombent sur la tête de Callie. Cela lui apprend à différencier ses vraies peurs de ses fausses craintes: ce n’est pas si grave que l’élastique de sa culotte cède devant tout le monde, un moment de honte est vite passé, par contre, ce serait vraiment catastrophique que ses parents divorcent. La petite fille évalue ainsi le degré de ses peurs et se rend compte qu’elle n’a pas tant que cela des grosses frayeurs. L’expérience vient la rassurer: on se fait souvent une montagne d’une taupinière! Un beau livre qui rassurera tous les craintifs et tout simplement tous les lecteurs car des peurs inavouées, nous en avons tous.

Vies d’exils : l’immigration algérienne en France entre 1954 et 1962 à la Cité Nationale de l’Histoire et de l’immigration
Histoires du loup qui habite dans ma chambre de Hervé Walbecq
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *