Beaux-Livres
Secrets & curiosités des monuments de Paris de Dominique Lesbros

Secrets & curiosités des monuments de Paris de Dominique Lesbros

17 mai 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

61y9qxAZfIL._AA160_Ce guide éclairé nous invite à regarder autrement les principaux lieux de Paris:Le Louvre, la Sainte Chapelle, le palais de Justice, la Conciergerie, Notre Dame, la place des Vosges, celle de la Bastille, les jardins du Luxembourg et même Notre-Dame ainsi que le Sacré Cœur. Dans chacun de ces monuments historiques se trouve l’inattendu comme les cendres de Landru au Jardin des Plantes, les vestiges d’une cheminée d’usine qui a servi à la construction de la Tour Eiffel à proximité de cette dernière ou encore le four gallo-romain du Panthéon. Ce livre nous livre tous les secrets et mystères de ces endroits à la fois si connus et si méconnus. N’est-ce pas ce que l’on croit connaître le mieux qui dissimule le plus efficacement ses secrets?

Découvertes-insolitesObservateur avisé spécialisé dans l’insolite et dans les charmes de la région parisienne, Dominique Lesbros a déjà écrit plusieurs ouvrages aux éditions Parigramme dont Promenades dans les villages de Paris, Curiosités de Paris Inventaire insolite des trésors minuscules (voir notre article), Musées insolites de Paris, Le Monde à Paris et Découvertes insolites autour de Paris.

Vous allez enfin savoir à quoi est due la blancheur superbe du Sacré Cœur, quelle est l’histoire des ruines cachées dans les jardins du Trocadéro, pourquoi l’Arc de Triomphe est en fait un monument inachevé et bien d’autres surprises qui pourraient étonner même ceux qui se considèrent érudits quant à l’Histoire de Paris. Des anecdotes qui régaleront tous les curieux, satisferont les férus d’Histoire et feront rire parfois ceux qui veulent simplement voir Paris autrement. Immanquable pour tous les passionnés de la Capitale.

Editions Parigramme – date de parution: mai 2014 – 256 pages – 22 euros

visuels (c): Editions Parigramme

[Cannes, Quinzaine] « Catch Me Daddy », un thriller sans épaisseur qui nous sème rapidement
[Compétition] « Saint-Laurent » : l’esthétisme sombre du chef-d’oeuvre de Bertrand Bonello
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture