Cinema

[Un certain regard] Mathieu Amalric adapte la chambre bleue de Simenon

[Un certain regard] Mathieu Amalric adapte la chambre bleue de Simenon

16 mai 2014 | PAR Yaël Hirsch

Le réalisateur de Tournée  (2011) réussit son passage élégant en section « Un certain Regard » du 67ème festival de Cannes, avec un film court (1h15) sobre et qui pointe vers le patrimoine du film français, sur le fil d’une intrigue classique signée Simenon : un couple adultère est suspecté de s’être débarrassé des conjoints embarrassants.

Gagnez vos places pour la Chambre bleue, film sorti ce 16 mai dans toute la France, en jouant à notre jeu-concours.

[rating=4]

La chambre bleueMarié (avec Lea Drucker) et père de famille dans une petite ville française digne du Corbeau de Couzot, Julien (Mathieu Amalric) a une aventure passionnée avec la pharmacienne Esther (Stéphanie Cléau), elle même mariée. Ils se retrouvent pour des ébats passionnés dans la chambre bleue. Malade, le mari de Esther décède et, trois mois plus tard, l’on retrouve la femme de Julien morte empoisonnée dans sa cuisine. Arrêté immédiatement, Julien essaie de restituer les faits devant le juge…

Il y a beaucoup de Chabrol, un brin de Clouzot (La vérité, 1960) dans le ballet bien tempéré de la justice et un flot d’images léchées qui ne sont pas sans rappeler le thriller des frères Larrieu L’amour est un crime parfait. D’aucuns diront qu’Amalric aime à se mettre en scène nu, mais finalement, après avoir perdu un peu de poids et avec une petite barbe polissonne, il est plutôt agréable à voir, pâmé dans le sillage de la sensuelle Stéphanie Cléau. Les flash-back sont maîtrisés, les dialogues magnifiques (les premiers du festival à être aussi travaillés). On peut remercier Simenon et la justesse des acteurs qui font de cet exercice de style un film élégant, agréable et réussi.

A voir en salles dès aujourd’hui.

Retrouvez tous les articles du Dossier Cannes 2014 ici.

La chambre bleue, de Mathieu Amalric, avec Mathieu Amalric, Serge Bozon, Lea Drucker,Stéphanie Cléau, France, 1h15. Candidat dans la section « Un certain Regard ».

visuel : affiche du film

[Cannes Compétition] « Captives », Atom Egoyan livre un thriller léché, pervers et vide
Le nouveau morceau de Bob Dylan est déjà disponible sur internet
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *