A l'affiche
« L’amour est un crime parfait » : les frères Larrieu adaptent avec talent Philippe Djian

« L’amour est un crime parfait » : les frères Larrieu adaptent avec talent Philippe Djian

06 janvier 2014 | PAR Yaël Hirsch

 

Présenté à Torronto, le nouveau film de Jean-Marie et Arnaud Larrieu est une adaptation du roman – lui-même très cinématographique de Philippe Djian, Incidences (Gallimard, 2010, voir notre critique).Transposant dans les Alpes suisses et par la figure fascinante d’un Mathieu Amalric toujours au sommet de son art, la tentation la plus terrible du campus américain : le sexe avec une étudiante, les réalisateurs signent un thriller hypnotique.

[rating=4]

Professeur de lettres à la faculté de Lausanne, Marc (Matthieu Amalric) a la cinquantaine verte et est très courtisé par ses jeunes étudiantes, au grand dam de sa sœur avec qui il vit dans un chalet reculé (Karin Viard) et du directeur du département (Bruno Podalydès). Une nuit, il rentre avec une jeune-fille qui disparaît au matin. La police la recherche.Tandis qu’une autre de ses disciples le poursuit de ses ardeurs (Sara Forestier) et que la police enquête, le séducteur plus pragmatique que poète s’entiche de la belle-mère inquiète de la disparue (Maïwenn). Marc est-il juste un fat ou un assassin?

Orchestrant dans l’atmosphère ouatée de la montagne les tourments qui bruissent sous le vernis lisse de la culture et de l’institution, les frères Larrieu choisissent la crème de l’actorat français pour ancrer en territoire Hélvète un roman dont ils respectent tous les codes. Incidences se passe en effet en Suisse, même s’il expose la soif des grands espaces et qui jouait avec la naïveté et le pêché comme on aime à le faire aux Etats-Unis. La partie thriller est magistralement conservée malgré – et peut-être aussi grâce à- un phrasé étrange des personnages qui récitent le texte de Philippe Djian, comme s’ils se trouvaient sur les planches de la Comédie Française. A cette altitude, les mots, même plats, résonnent, et ils créent le trouble, surtout apposés aux open spaces de l’université et de la montagne magique…. Un film d’atmosphère que les deux réalisateurs savent parfaitement clôturer et qui fait passer le « vapotage » à la postérité, à travers l’usage extrême que le personnage de Marc fait de sa cigarette électronique…

L’Amour est un crime parfait, de Jean-Marie et Arnaud Larrieu, adapté du roman de Philippe Djian, Incidences, avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwenn, Sara Forestier et Denis Podalydes, 2013, Gaumont, 110 min. Sortie le 15 janvier 2014.

Premiers Plans : Angers centre du cinéma européen du 17 au 26 janvier
Première sélection du Grand Prix RTL-Lire
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *