Cinema

Le meilleur de 2010 : nos films préférés, 2e opus

Le meilleur de 2010 : nos films préférés, 2e opus

08 janvier 2011 | PAR Geraldine Pioud

Et voici la suite de notre sélection de films de 2010 : il semblerait que l’année n’ait pas été si mauvaise que cela! Retrouvez le début de notre article ICI.

VINCENT BRUNELIN

1 – The Social Network. Mis en scène comme un thriller, bavard certes mais incroyablement rythmé, le film propose une parabole sur la réussite, la jalousie et l’amitié et réussit à donner de la profondeur à un type détestable de prime abord. Fincher est grand.

2 – Mother. Après Memories of Murder et The Host, Bong Joon-ho confirme qu’il est l’un des plus grands réalisateurs (asiatiques mais pas que) de notre époque. Mother n’est pas son film le plus spectaculaire, mais certainement le plus intime, le plus beau, le plus sombre.

3 – Piranha 3D. Sea, sex & blood comme le disait l’affiche. Et surtout du fun, du fun et encore du fun! Alexandre Aja livre une géniale série B qui s’assume pleinement.

4 – Des hommes et des dieux. Une mise en scène épurée mais puissante, pour un film émouvant mais d’une grande pudeur, apolitique mais profond. Juste sobre et touchant. Clairement le meilleur film français de l’année!

5 – Fantastic Mr Fox. Anderson fait d’un côté un conte premier degré assez assumé, à l’animation dépouillée et magique, sans pour autant oublier ce qui fait le charme de son cinéma, la poésie, la mélancolie, et une dose d’humour décalé et absurde. Une vraie pépite pour petits et grands!

6 – Valhalla Rising. OVNI cinématographique de la part du grand réalisateur qu’est Nicolas Winding Refn (auteur de la non moins immense trilogie Pusher). Au final, un film difficile qui exige un effort de la part du spectateur, pour un résultat envoutant, psyché, violent et véritablement hypnotique.

7 – Very Bad Cops. L’humour grossier et régressif servi par des dialogues de génie. Un hymne aux loosers magnifques hilarant avec un Will Ferrell au sommet de sa forme.

8 – Le voyage du directeur des ressources humaines. Road-movie israélien touchant et drôle par moments. La redécouverte d’une forme d’humanité à travers la rencontre de personnages aussi décalés qu’attachants.

9 – Le nom des gens. La meilleure comédie française 2010. Souvent extrêmement drôle, parfois osée, un peu maladroite quand elle se veut plus profonde.


Le Nom des gens Bande Annonce du film
envoyé par LE-PETIT-BULLETIN. – Les dernières bandes annonces en ligne.

10 – Moon. Un bien bon petit film de SF au scénario original et à l’atmosphère intrigante, qui n’a même pas bénéficié d’une sortie sur les écrans français malheureusement.

 

OLIVIA LEBOYER

1- Mystères de Lisbonne de Raul Ruiz : le plus beau film de 2010, bien évidemment, mais aussi de 2009, 2008, ou encore 2011 ou 2042 ! 4h30, à voir absolument !

2- Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : beau, émouvant, sobre, mais vous l’avez sûrement déjà vu

3- The Ghost Writer de Roman Polanski : un film noir, intelligent, superbe

4- Le dernier voyage de Tanya d’Aleksei Fedorchenko : un très beau film sur les rites funéraires d’un peuple disparu, les Mérias

5- Dans ses yeux de Juan José Campanella : Film argentin. Une magnifique histoire d’amour doublée d’un polar haletant.

GÉRALDINE PIOUD

Classement sans ordre de préférence!

1- Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois. Parce que ce film réveille l’inexplicable, et qu’il est, des mois plus tard, encore difficile de mettre des mots sur les émotions qu’il provoque.

2- Tournée, de Mathieu Amalric. Drôle, jouissif, burlesque, émouvant, tendre… la vie dans ce qu’elle a de plus beau et de plus douloureux.

3- Mother and Child, de Rodrigo Garcia. Peut-être un film de femmes je vous l’accorde… Cela faisait un moment que je n’avais pas autant pleuré au cinéma!

4- Buried, de Rodrigo Cortés. Une vraie performance pour Ryan Reynolds, mais aussi pour le réalisateur!

5- Une éducation, de Lone Scherfig. De beaux décors, une histoire troublante, des acteurs impeccables (spécialement Carey Mulligan)… un coup de coeur de début 2010

6- Crazy Heart, de Scott Cooper. Même si vous détestez la country, vous ne pourrez être que touché par l’histoire de ce musicien en pleine reconstruction.

7- Another Year, de Mike Leigh. Un couple de retraités, les saisons qui défilent, la solitude. Un film qui prend son temps, cela ne fait pas de mal!

8- Cellule 211, Daniel Monzón. En Espagne, c’est leur « Prophète« ! Hyper réaliste, ce film sur l’univers carcéral prend aux tripes. On comprend pourquoi il a été couvert de Goya (l’équivalent de nos César en Espagne) en 2010. Et rien que pour le beau Alberto Ammann (Goya de la meilleure révélation masculine), ce film vaut le détour.

9- City of life and death, de Lu Chuan. Tourné dans un superbe noir et blanc proche du sépia, ce film ultra-violent peint un moment particulier de l’histoire. Un vrai devoir de mémoire.

10- Vénus Noire, de Abdellatif Kechiche. Comment a-t-on pu laissé faire ça? C’est avec beaucoup de pudeur que le réalisateur nous raconte l’histoire de cette pauvre Vénus Noire…

Le meilleur de 2010 : nos films préférés, 1er opus
Girl Power au CDN de Montreuil, Pauline Bureau présente Modèles
Geraldine Pioud

One thought on “Le meilleur de 2010 : nos films préférés, 2e opus”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *