Cinema
La sélection cinéma du 30 janvier 2019

La sélection cinéma du 30 janvier 2019

30 janvier 2019 | PAR Lou Baudillon

Bouleversements et rituels initiatiques vont se déployer sous vos yeux dans les salles obscures cette semaine. Toute la Culture vous invite à découvrir sa sélection cinéma. 

 

 

Si Beale Street pouvait parler
De Barry Jenkins

Chouchou des Golden Globes et des Oscars, Si Beale Street pouvait parler est une adaptation du roman de James Baldwin du même nom qui nous plonge dans le Harlem des années 70, et dans l’histoire d’amour de Tish et Fonny qui se retrouve bouleversée lorsque le jeune homme, victime d’une erreur judiciaire, est arrêté et incarcéré. 

 

Un grand voyage vers la nuit
De Bi Gan

Trois ans après Kaili Blues, son premier film, Bi Gan revient à la ville Kaili pour le voyage onirique en 3D d’un homme à la recherche de la femme disant s’appeler Wan Qiwen qu’il a aimée et jamais effacée de sa mémoire …

Notre chronique du film lors du Festival de Cannes est à retrouver ici.

 

Ulysse & Mona
De Sébastien Betbeder

Projeté au Festival du Film de Toronto (TIFF), Ulysse et Mona a des allures de road movie où se croisent Ulysse (interprété par Eric Cantona), artiste dépité et retiré dans la solitude d’un vieux manoir au milieu de la forêt et Mona, étudiante aux Beaux-Arts qui va l’aider à se réconcilier avec la vie. 

 

Don’t Forget Me
De Ram Nehari

Niel et Tom, tous deux atteints de troubles psychologiques, décident de s’échapper le temps d’une nuit de l’hôpital pour vivre une cavale folle et magique où l’amour défie le destin. 

Notre chronique du film ici, et n’oubliez pas qu’il est toujours temps de gagner des places pour la projection-rencontre du film le 5 février : ici

 

Sorry To Bother You
De Boots Riley

Dans cette comédie indépendante dingue et absurde, Boots Riley signe pour son premier film une satire sociale dans laquelle on suit la carrière de Cassius Green, vendeur en télémarketing, qui bascule dans un univers macabre quand celui-ci découvre une méthode magique pour gagner beaucoup d’argent. 

 

L’Amour Debout
De Michaël Dacheux

Sélectionné à l’ACID du Festival de Cannes (chroniqué ici), L’amour Debout dépeint tout en délicatesse la construction (voir la reconstruction) de la vie d’adulte de Martin et de Léa dans un Paris initiatique et intemporel aux allures Nouvelle Vague

 

P’tites histoires au Clair de lune
De Miyoung Baek, Mohammad Nasseri, Babak Nazari

Joli programme de 4 courts métrages offrant à nos bout’chou un voyage vers une douce rêverie où la lune attise tous les désirs. Notre chronique est à retrouver ici

« Robinson Crusoé » : coopération sur l’île maudite
« Fix Me », Alban Richard met Arnaud Rebotini sur la scène de Chaillot
Lou Baudillon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture