DVD-VOD
[CHRONIQUE DVD] Oh Boy de Jan Ole Gerster sublime l’errance dans Berlin

[CHRONIQUE DVD] Oh Boy de Jan Ole Gerster sublime l’errance dans Berlin

20 octobre 2013 | PAR Yaël Hirsch

 

Repéré au festival du film allemand de Paris à l’automne 2012 et primé à Angers au début de l’année, Oh Boy est sorti au printemps. Pour ce premier film, Jan Ole Gerster expose l’errance d’une jeune trentenaire dans un Berlin jazzy et en noir et blanc. Un film léger et charmant qui plaira à ceux et celles qui ont adoré l’esthétique rétro de Frances Ha, le joli succès indé de l’été. Séance de rattrapage en dvd chez TF1 vidéo.

[rating=4]

Ayant avoir lâché ses études de droit et incapable de se fixer avec une femme, Niko (Tom Schilling) vient d’emménager dans un joli appartement berlinois aux frais de son père. Et le jeune-homme commence une journée débordante et débordée où il ne parviendra jamais à accomplir sa mission du matin : trouver un bon café, mais verra toutes sortes d’étrangers ou d’anciennes copines de classe lui confier leurs émois et leurs malheurs.

Avec une légèreté qui fait explicitement référence à la nouvelle vague, Jan Ole Gerster nous permet de suivre son personnage qui agit comme un révélateur et une page blanche. Le jazz et le côté rétro un peu forcé peuvent taper sur les nerfs de certains, de même que l’idée de passer 1h30 à regarder déambuler un fils à papa un peu paumé, ou alors on peut entrer en phase avec ce joli film sans autre prétention que de nous montrer certains aspects de Berlin et d’écorner en douceur certains lieux communs du cinéma allemand d’aujourd’hui. Quand on entre dans le rythme et l’humour de Jan Ole Gerster, on se laisse réellement bercer et porter vers quelque chose de beau et de fugace qui pourrait bien être l’essence de l’art.

Oh Boy de Jan Ole Gester, avec Tom Schilling, Friederike Kempter, Marc Hosemann, Allemagne, 2012, 86 minutes, noir et blanc, sortie dvd TF1 vidéo le 16 octobre 2013. 19;99 euros.

J’ai mis dans ma valise de Soledad Bravi
Théâtre du Monde invite aux voyages à La Maison Rouge
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture