A l'affiche
Les sorties cinéma de la semaine du 10 avril

Les sorties cinéma de la semaine du 10 avril

09 avril 2013 | PAR Marie Boëda

Que de films cette semaine ! Toutelaculture vous a fait la liste des sorties cinéma, régalez-vous !

Derrière la Colline d’Emin Alper avec Tamer Levent et Reha Ozcan (1h34). Au pied de collines rocheuses, Faik mène une vie de fermier solitaire avec son métayer et sa femme. Quand arrivent de la ville son deuxième fils et ses petits-enfants, il les met en garde contre les nomades qui traversent la région. Tandis que se déroulent les vacances, la menace rôde, silencieuse et invisible.

Casa Nostra de Nathan Nicholovitch avec Clo Mercier, Céline Farmachi et Gilles Kazazian (1h30). Les retrouvailles d’Hélène, Mathilde et Ben Scappini. Embarqués dans un road-movie pour rejoindre la maison de leur enfance, frère et soeurs se redécouvrent.

Le Repenti de Merzak Allouache avec Nabil Asli et Adila Bendimered (1h27). Algérie. Région des hauts plateaux. Un jeune homme court dans la neige trainant son balluchon. Rachid est un islamiste maquisard qui regagne son village grâce à la loi de « Concorde civile ».

Le temps de l’aventure de Jérôme Bonnell avec Emmanuelle Devos et Gabriel Byrne (1h45). Une journée. Un train. Deux inconnus. Des échanges de regards, le cœur qui bat. Le regarder partir, le perdre à tout jamais ou s’offrir au temps de l’aventure ? Et si la vie d’Alix basculait…

Oblivion de Joseph Kosinski avec Tom Cruise et Olga Kurylenko (2h06). Sur une planète Terre devenue méconnaissable, la confrontation d’un homme avec son passé va le mener sur le chemin de la rédemption et de la découverte alors qu’il se bat pour sauver l’humanité de sa perte.

Les Croods de Chris Sanders et Kirk DeMicco avec Nicolas Cage et Ryan Reynolds (1h32). Les Croods est l’histoire de la première famille moderne du monde. Elle se déroule à une époque jusqu’à présent inconnue, l’ère Croodéolithique – lorsque Mère Nature en était aux premières étapes de ses expériences, dont le résultat était une flore et une faune bizarres.

Des gens qui s’embrassent de Danièle Thompson avec Eric Elmosino et Lou de Lâage (1h40). Ça tombe mal l’enterrement de la femme de Zef pendant que Roni marie sa fille ! Cet événement inattendu aggrave les conflits entre les deux frères que tout sépare déjà : métiers, femmes, austérité religieuse de l’un, joie de vivre de l’autre…

Mariage à l’anglaise de Dan Mazer avec Rose Byrne et Rafe Spall (1h37). Nat, ambitieuse cadre d’entreprise et Josh, romancier obstiné, sont prêts à tout pour que leur mariage tienne plus d’une année… Parviendront-ils à prouver à leurs proches la solidité de leur union ?

The acte of killing ou L’acte de tuer documentaire de Joshua Oppenheimer (1h55). Lorsque Joshua Oppenheimer se rend en Indonésie pour réaliser un documentaire sur le massacre de plus d’un million d’opposants politiques en 1965, il n’imagine pas que, 45 ans après les faits, les survivants terrorisés hésiteraient à s’exprimer.

Pieta de Kim Ki-duk avec Lee Jung-Jin et Min-soo Jo (1h44). Abandonné à sa naissance, Kang-do est un homme seul qui n’a ni famille, ni ami. Recouvreur de dettes sans pitié et sans compassion, il menace ou mutile les personnes endettées dans un quartier destiné à être rasé.

Blanche nuit de Fabrice Sebille avec Fabrice Abraham et Pascal Demolon (1h27). Pas facile pour un flic de se mettre dans la peau d’un comédien. C’est pourtant le dur destin d’Arthur, contraint de monter sur les planches pour infiltrer un groupuscule d’artistes terroristes aussi dangereux qu’inefficaces.

La Belle endormie de Marco Bellocchio avec Toni Servillo et Isabelle Huppert (1h50). Le 23 novembre 2008, l’Italie se déchire autour du sort d’Eluana Englaro, une jeune femme plongée dans le coma depuis 17 ans. La justice italienne vient d’autoriser Beppino Englaro, son père, à interrompre l’alimentation artificielle maintenant sa fille en vie.

Photo de Carlos Saboga avec Anna Mouglalis et Simao Cayatte (1h16). Sa mère vient de mourir. Son père n’est pas celui qu’elle croyait. Sa quête vers la vérité la mène de Paris à Lisbonne entre le passé et le présent.

Les As de la jungle – opération banquise de David Alaux et Eric Tosti avec Céline Monsarrat et Emmanuel Curtil (00h52). En Antarctique, le village des pingouins est attaqué par un groupe de morses. Deux pingouins arrivent alors dans la jungle et demandent des renforts aux animaux les plus bizarres et décalés…

Le Mentor de Jean-Pierre Mocky avec J-P Mocky et Hélène Hebert (1h23). Le film raconte l’histoire d’un monsieur d’un certain âge, SDF distingué, qui devient le mentor d’une jeune fille de 20 ans. Il va s’intéresser à elle et l’empêcher de faire des bêtises, notamment d’épouser un imbécile.

Under the Sea de Howard Hall avec Jim Carrey (00h40). Un voyage extraordinaire dans les profondeurs de l’Océan Pacifique et l’impact du réchauffement climatique sur la faune et la flore.

Manet : Portrait de la vie (1h30). Manet : Portraits de la vie, l’exposition de la Royal Academy of Arts qui affiche complet depuis son ouverture en janvier à Londres arrive sur les écrans en France.

Le petit roi et autres contes de Lajos Nagy et Maria Horvath (00h41). Programme de 5 courts métrages d’animation.

Romanès documentaire de Jacques Deschamps (1h15). Alexandre Romanès s’appelait Bouglione, jusqu’au jour où il a claqué la porte du grand cirque familial. Vingt ans après, il a épousé Délia Romanès, chanteuse et fille de musiciens tsiganes de Roumanie.

Chaplin, Keaton, Etaix et ses pairs de Charles Chaplin, Pierre Etaix et Buster Keaton (1h20). Programme de 5 courts métrages burlesques. Ce nouveau volet de la collection « Une mémoire en courts » est l’occasion de mettre en avant les courts métrages de Pierre Etaix, accompagnés à sa demande par les films de deux maîtres du burlesque américain qui l’ont inspiré.

Don Carlo opéra de Verdi par Nicholas Hytner avec Rolando Villazon et Marina Poplavskaya.  (3h35) Royal Opéra House. Opéra en 5 actes. Don Carlo désobéit à son père, le Roi Philippe II et se rend en France pour rencontrer celle qui lui est promise en mariage, Elizabeth de Valois. Il tombe immédiatement amoureux d’elle…

Le Charlatan d’Edmun Goolding avec Tyrone Power et Joan Blondell (1h50). Un bonimenteur de foire monte un numéro truqué où il prétend lire dans les esprits des gens. L’une des ses complices, la jeune Molly, va toutefois tenter de dénoncer l’escroquerie.

Lucide de Marcial Di Fonzo Bo avec Léa Drucker et Micha Lescot (1h40). Après avoir affiché complet au Théâtre Marigny à Paris en 2012, Lucide, mise en scène par Marcial Di Fonzo Bo arrive sur les écrans de cinéma en France. Captée par le metteur en scène lui-même, Lucide est une pièce étonnante et drôle dans laquelle les acteurs donnent vie avec éclat à cette comédie frénétique.

Playlist : les années Thatcher
Mud : Jeff Nichols peint l’enfance au bord du Mississipi
Marie Boëda

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *