Arts
La FIAC 2014 : Paris célèbre l’art contemporain

La FIAC 2014 : Paris célèbre l’art contemporain

20 octobre 2014 | PAR Megane Mahieu

Cette semaine, Paris sera sans conteste le centre du monde de l’art. Un programme riche pour la capitale, marqué par la nouvelle édition de la FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain) du 23 au 26 octobre. 

La semaine dernière, la destination de prédilection des amateurs d’arts était Londres avec la Frieze, grande foire d’art contemporain. Avant même de débuter, son équivalent français, la FIAC, a fait parler d’elle par le saccage de la sculpture Tree de Paul McCarthy située place Vendôme. Créée dans le cadre de la FIAC hors les murs, l’oeuvre par son esthétique et sa connotation sexuelle a provoqué de multiples réactions. Un vandalisme condamnable et une polémique vaine sur la question du beau qui n’entacheront ni la réputation de McCarthy, habitué des controverses, ni le succès prémédité de la FIAC.

Sous la houlette de Jennifer Flay depuis 2003, la FIAC évolue positivement d’années en années et propose pour cette nouvelle édition un programme In et Off étourdissant, menant artistes et acheteurs du Grand Palais au Bois de Boulogne, en passant par le Jardin des Plantes et les berges de Seine. Comme l’explique Jennifer Flay, « il y a vingt ans Paris était considérée, à tort, comme une place où il ne se passait pas grand chose dans la création contemporaine. Cette perception a changé notamment grâce à des inaugurations importantes: la fondation d’Antoine de Galbert (La Maison rouge), le musée du quai Branly et bientôt la fondation Vuitton… » On sait Paris- ville musée, mais Paris ville de l’art contemporain, à l’instar de New York, Londres ou Berlin?  C’est là l’impulsion donnée par la FIAC et mise en oeuvre par ces différentes manifestations.

Ainsi au Grand Palais, les galeristes et artistes internationaux de renommés (26 pays) s’exposeront comme chaque année, dans sa nef, son salon d’honneur et à l’étage. L’occasion de retrouver de grands noms : Emmanuel Perrotin, Frank Elbaz, la Gagosian Gallery, et Yvon Lambert pour ne citer qu’eux parmi les 191 présents.

La véritable nouveauté de cette FIAC c’est l’événement (OFF)ICIELLE qui se déroulera en parallèle à la Cité de la Mode et du Design où artistes émergents trouveront leur place. 68 galeries y seront représentés, provenant de 14 pays différents : l’occasion pour la FIAC d’ouvrir le champ des arts à des noms moins connus et à un public pour large. Une ouverture qui n’exclut pas une rigueur de choix. Performances, conversations, projections et exposition donneront le rythme pour cette petite sœur de la FIAC.

Hors les murs, des événements majeurs enrichissent la FIAC comme la réouverture définitive du Musée Picasso dans le Marais le 25 octobre (date anniversaire du peintre), et aussi l’inauguration de la Fondation Louis Vuitton au Bois de Boulogne le 27 octobre qui attesteront ici du capital artistique attractif de Paris malgré son essoufflement dans la course au marché de l’art, la Chine prenant peu à peu le pas.

La FIAC reste le pôle attractif de cette semaine, en s’implantant dans le Grand Palais et en maîtrisant son off avec (OFF)ICIELLE, mais dans l’ombre s’activent d’autres off. Parmi eux, l’Outsider Art Fair (23-26 octobre) couronnée de son succès de l’année dernière propose une belle alternative à la foire géante. Alors que Cutlog avec cette même initiative ait rendu les armes, l’Outsider Art Fair met à l’honneur des artistes représentatifs de l’art brut et oustider. Parmi les temps forts de cette foire, un dialogue avec Bruno Decharme, fondateur de la Collection abcd, et Antoine de Galbert, fondateur de La Maison Rouge orchestré par Stéphane Corréard, critique d’art et ancien marchand d’art (25 octobre, 10h, Hôtel Le A, Paris 8ème) et la mise en valeur de la revue Hey! modern art and pop culture à la Halle St Pierre. En parallèle, le YIA, le Slick, l’Art Elysée, le Design Elysées, et le Salon du Business Art sont autant d’options au monument FIAC. On vous en parle ici. On ne sait ce que deviendront ces off officieux, mais espérons qu’ils subsisteront pour ouvrir le champ des possibles dans un domaine toujours en crise.

Pour toutes les informations, voir le site de la FIAC. et celui de l’Outsider Art Fair.

 Visuel : ©capture d’écran

 

 

 

[Savoirs] Les 10 conférences du mois de novembre 2014
L’ode aux navets de Michelle Obama
Megane Mahieu

One thought on “La FIAC 2014 : Paris célèbre l’art contemporain”

Commentaire(s)

  • Heureuse de savoir Paris dynamique et contemporain.en vous souhaitant à tous un grand succès.

    octobre 21, 2014 at 18 h 07 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture