Expos

FESTIN : l’art contemporain s’affiche sur l’Esplanade de la Défense !

FESTIN : l’art contemporain s’affiche sur l’Esplanade de la Défense !

28 mars 2019 | PAR Pierre-Lou Quillard

L’exposition à ciel ouvert « Festin » qui se tiendra sur l’esplanade de la Défense jusqu’au 17 juin 2019 vaut le détour ! Au menu de cet article : rencontre d’artistes qui dialoguent avec l’urbain.

C’est une appétissante expérience qui nous est proposée  sur l’esplanade de la Défense, depuis ce mardi 26 mars. Entre les géants de verre et d’acier se dressent les grises palissades du futur complexe gastronomique de « Table Square ». Sur celles-ci sont affichées les œuvres de 32 artistes français contemporains, parmi les plus renommés, et qui se sont réunis autour d’un thème aussi convivial que lié à la future construction : la nourriture.

En entrée, les artichauts peints de Gérard Garouste, éminent plasticien qui se trouve être également le président d’honneur de l’association de la Source qu’il a créé il y a prêt de trente années (1991) et qui s’est occupée de réunir tout ce collectif dans le cadre de l’appel à projet qui avait été lancé par le promoteur (Urban Renaissance), en 2017. Au cœur de ce quartier d’affaire, incarnant à lui seul la quintessence même de l’urbanité, on retrouve sans surprise des œuvres d’artistes urbains à la renommée mondiale tels que Speedy Graphito qui nous propose une savoureuse nature morte revisitée à la sauce pop culture ou le grand Ernest-Pignon-Ernest, réel père et instigateur de l’art urbain en France. Parmi la crème de la crème des plasticiens français, on compte également : Alain Séchas, Pierre Carron, Françoise Pétrovitch, Jacques Villeglé … A consommer sans modération !

Ces artistes gourmands ont tous dû respecter des contraintes de format, toutes les œuvres originales ayant été réalisées sur des châssis de mêmes dimensions, puis photographiés et agrandis pour les besoins de l’exposition. Elles sont évidemment toutes assorties d’un petit cartel qui vous présente les artistes, leur parcours et le regard qu’ils portent sur leur proposition.

Lors du vernissage, tous les artistes ont la banane. « C’est un vrai plaisir de se retrouver entre artistes » nous confie Gérard Fromanger, dont l’œuvre aux silhouettes multicolores, reconnaissable entre toutes, s’inspire pour l’occasion de l’art funéraire étrusque. Les artistes plasticiens s’embrassent, papotent et jubilent devant la vue vertigineuse que propose le gratte-ciel très central dans lequel a lieu la réception. Une première visite dans ce quartier pour certains. Rencontre au sommet, donc, qui nous a aussi permis d’écouter et d’interroger la directrice générale de Paris La Défense, Marie-Cécile Guillaume, sur l’importance à ses yeux de cette exposition temporaire à ciel ouvert. Paris la Défense, établissement public chargé de l’aménagement et de la modernisation du territoire de la Défense, entend développer toutes initiatives visant à transformer ce « quartier de flux » en « quartier de vie ». L’art, favorisant le dialogue et la rencontre, doit jouer un rôle dans la restructuration de ce quartier emblématique en perpétuelle construction. 

Si l’on peut regretter que cette exposition ne soit que temporaire, sa dimension caritative est à souligner. Les œuvres originales seront en effet vendues ultérieurement dans des enchères au profit de l’association de la Source qui fait découvrir l’art aux enfants en difficultés scolaires et sociales.

Le conseil de la rédaction : n’oubliez pas de prévoir un encas… cette exposition risque de vous donner faim !

Bon appétit ! 

 

Visuels : 

1- Exposition In Situ, ©Hugo Miserey

2-  Gérard Garouste
Festin
2018
Huile sur toile
89 x 130 cm
Photo : Hugo Miserey
© Adagp, Paris 2019

3- Speedy Graphito
Le dernier Festin
2018
Peinture sur toile
90 x 130 cm
Photo : Hugo Miserey
© Adagp, Paris 2019

4- Ernest Pignon Ernest
Clémentine A.
2018
Fusain et pastel sur papier
marouflé
130 x 89 cm
Photo : Hugo Miserey
© Adagp, Paris 2019

5- Gérard Fromanger
Festin, Paris-Ferrento-Paris
Série Allegro
2018
Acrylique sur toile
130 x 89 cm
Photo : Hugo Miserey, © Adagp, Paris 2019

6- Gérard Rancinan
The Big Supper
Variante 1
2018
Tirage argentique sous plexiglas
châssis aluminium noir affleurant
89 x 130 cm
Photo : Hugo Miserey

7- Antonio Segui
Festin
2018
Technique mixte sur toile
89 x 130 cm
Photo : Hugo Miserey
© Adagp, Paris 2019

« La trilogie de la vengeance », le porte-à-porte virtuose de Simon Stone
Montpellier Danse 2019 : une programmation alléchante, réunissant grandes signatures et nouveaux talents 
Pierre-Lou Quillard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *