Actu
Une 32e cérémonie des Molières sous le signe de l’espoir

Une 32e cérémonie des Molières sous le signe de l’espoir

24 juin 2020 | PAR Yaël Hirsch

Envers et contre l’arrêt des spectacles depuis le 15 mars, la Cérémonie des Molières a bien eu lieu ce  mardi 23 juin 2020, en prime time sur France 2, non pas en live mais pré-enregistrée au Théâtre du Châtelet. Parmi les grands vainqueurs : Electre des bas-fonds, de Simon Abkarian, Histoire d’amour, Alexis Michalik, Marie des poules de Gérard savoisien et La Mouche de Valérie Lesort et Christian Hecq. Palmarès.

Depuis 1987, les Molières récompensent les meilleures pièces, avec la volonté de traiter à la fois les spectacles du public et du privé. Malgré la crise du covid et la fermeture des salles depuis le 15 mars, et alors que certaines d’entre elles rouvrent à peine, cette 32e édition n’a pas fait de dérogation, si ce n’est un enregistrement étalé sur deux jours pour respecter les normes de sécurité. Les deux pièces les plus primées sont Electre des bas-fonds, de Simon Abkarian (lire notre critique) et La Mouche du duo Valérie Lesort et Christian Hecq (lire notre article), chacun repartis avec 3 statuettes (respectivement meilleure pièce théâtre public, meilleure mise en scène du théâtre public, meilleur auteur.e francophone vivant et meilleurs acteur et actrice du théâtre public pour Christian Hecq et Christine Murillo ainsi que meilleure création visuelle.

Alexis Michalik a obtenu le prix de la mise en scène dans un théâtre privé pour Histoire de l’amour (lire notre article), Alex Lutz celui du meilleur spectacle d’humour et Pierre Richard le meilleur seul en scène pour Monsieur X (lire notre article). Les meilleurs acteurs pour le théâtre privé sont cette année Niel Arestrup (Rouge) et Béatrice Agenin (Marie des Poules). Si d’ores et déjà, nous avez envie de vous plonger dans l’univers d’un lauréat, à partir du 27 juin, l’Opéra comique présente le Cabaret Horrifique de Valérie Lesort.

visuel : affiche des Molières

« Tenir paroles » : le Théâtre de la Ville sublime le confinement
Olivier Mantei, renouvelé à la tête de l’Opéra Comique
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *