Actu

Un prêté pour un rendu

Un prêté pour un rendu

09 janvier 2020 | PAR Hortense Milléquant

Comme prévu et prenant d’infinie précaution, le Louvre a restitué L’Homme de Vitruve à Venise où il est jalousement conservé.

En 2019, À l’occasion des cinq cents ans de la mort de Léonard de Vinci (1452-1519), le Louvre a organisé son honneur une belle exposition inédite, présentée du 24 octobre dernier au 24 février 2020.
Le musée a ainsi rassemblé différentes œuvres du génie du Clos Lucé dont L’Homme de Vitruve, prêté par la Gallerie dell’Accademia de Venise qui l’a acquis en 1822.
Ce prêt découle d’un accord conclu entre les deux pays autorisant l’échange d’œuvres de Léonard de Vinci et de Raphaël qui, décédé en 1520, sera, lui, l’objet d’une grande exposition, à Rome aux Scuderie del Quirinale.

Et, alors que la Sérénissime a retrouvé son chef-d’œuvre, nous ne pouvons que nous souvenir des tensions diplomatiques et du différend légal que cette transaction culturelle a pu susciter, l’an passé.

Quoi qu’il en soit, malgré ces petits imprévus, le Louvre a pu profiter de la présence de L’Homme de Vitruve, assuré pour un million d’euros.
À sept jours de l’ouverture de l’événement, la justice italienne a en effet autorisé son voyage à Paris, considérant que « en réduisant la durée d’exposition à deux mois et avec des conditions d’illumination limitées à 25 lux », la présentation de l’œuvre au public ne présentait pas de risque majeur pour sa conservation.
Cet hommage est un succès car dès le premier jour de l’exposition, plus de 260 000 billets ont déjà été vendus. Et en ce début d’année, le Louvre a annoncé que la rétrospective affiche complet depuis plusieurs semaines, et ce malgré la grève des transports.

Star de l’exposition, L’Homme de Vitruve, ce petit dessin exécuté vers 1490 et représentant les proportions idéales de l’anatomie humaine, a été, comme convenu, visible durant les huit premières semaines de l’exposition en raison de sa fragilité.
Il a ainsi, avant la fin de la rétrospective, quitté le hall Napoléon au Louvre, ce 17 décembre, pour retrouver sa place dans les réserves du cabinet des dessins et des estampes, à Venise. Exceptionnellement offert au regard du spectateur, sa dernière sortie datait de 2013.

En retour, conformément à l’accord conclu, la France enverra cinq œuvres de Raphaël pour la rétrospective du 500e anniversaire de la mort de cette autre figure de la Renaissance. Rome sera ainsi à son tour sous le feu des projecteurs. L’exposition est visible en Italie du 5 mars au 2 juin 2020 après une suite est prévue au Louvre.

 

Visuel : L’Homme de Vitruve de Léonarde de Vinci
© Flickr – Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

Vipère au poing avec Aurélien Houver, au Théâtre du Gymnase : l’enfer c’est la mère
La suite de la mobilisation des artistes en grève
Hortense Milléquant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *