Actu
Renaudot 2015 : deuxième sélection

Renaudot 2015 : deuxième sélection

12 octobre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Après la deuxième sélection du prix Goncourt, voici celle du prix Renaudot. Désormais, neuf romans sont en course mais, ô drame, le grand favori de tous les concours littéraires de cette saison, Boualem Sansal, ne figure plus sur la liste. 

Le verdict est tombé quelques heures après la révélation de la seconde sélection du prix Goncourt : le prix Renaudot, créé en 1926 par dix journalistes et critiques littéraires, a mis pas mal de favoris à l’amende. Sur la liste, composée à l’origine de 18 romans, n’y figurent plus que neuf, avec notamment Delphine de Vigan, Philippe Jaenada, Arnaud Leguern, Pierre Adrian et Judith Perrignon. Huit essais ont, par ailleurs, été retenus.

A la surprise générale, le grand favori d’à peu près tous les concours littéraires de cette saison (Goncourt, Renaudot, Femina), Boualem Sansal, ne figure plus sur la liste des concurrents toujours en course pour le prix tant convoité (il fait, cela dit, toujours partie de la compétition du prix Goncourt et Femina). Son roman 2084, la fin du monde avait pourtant largement été pressenti comme grand gagnant du concours.

La troisième et dernière sélection aura lieu le mardi 27 octobre à l’hôtel de Massa. Quant à l’ultime verdict, il sera rendu le 3 novembre, chez Drouant, juste après la proclamation du Goncourt.

Toute La Culture vous révèle les titres des neufs romans toujours en compétition :

L’Eté contraire, par Yves Bichet (Mercure de France)

La Septième fonction du langage, par Laurent Binet (Grasset)

La Cache, par Christophe Boltanski (Stock)

Ce coeur changeant, par Agnès Desarthe (l’Olivier)

Ann, par Fabrice Guénier (Gallimard)

La Petite femelle, par Philippe Jaenada (Julliard)

Adieu aux espadrilles, par Arnaud Le Guern (Le Rocher)

D’après une histoire vraie, par Delphine de Vigan (JC Lattès)

Juste avant l’oubli, par Alice Zeniter (Flammarion)

Toute La Culture vous révèle le nom des essais en compétition : 

La Piste Pasolini, par Pierre Adrian (Les Equateurs)

Leïla Mahi 1932, par Didier Blonde (Gallimard)

Aragon, par Philippe Forest (Gallimard)

Encre, sueur, salive et sang, par Sony Labou Tansi (Seuil)

Victor Hugo vient de mourir, par Judith Perrignon (L’Iconoclaste)

Mille et un morceaux, par Jean-Michel Ribes (L’Iconoclaste)

Viseuls : ©DR

L’académie du Goncourt annonce sa deuxième sélection
Bien sûr, les choses tournent mal par la compagnie Kubilai Khan Investigation: Aux grands maux, les poétiques remèdes
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *