Politique culturelle

Muriel Mayette-Holtz prend la direction du CDN de Nice

Muriel Mayette-Holtz prend la direction du CDN de Nice

03 août 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Cela a été annoncé à la lisière du weekend, dans l’immense Mercarto des nominations. Depuis la fin du Festival d’Avignon, les décisions pleuvent.  Soulagement sur la promenade des Anglais : l’on apprend la nomination de Muriel Mayette-Holtz à la direction du Théâtre National de Nice – CDN

Le nom de Michel Boujenah avait été avancé, faisant craindre à la profession un tournant plus léger pour le CDN précédemment dirigé avec un axe très théâtral par Irina Brook. Mais c’est une décision à la fois classique et sage qui vient calmer le jeu.

On ne présente plus Murielle Mayette Holtz à la carrière très prestigieuse. Elle fut administratrice générale de la Comédie Française  en 2006, poste qu’elle occupa jusqu’en 2014.  En cela, elle fut la première femme à la direction de l’établissement public prestigieux, elle a ensuite été nommée à la direction de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis. Muriel Mayette-Holtz a également été élue membre de l’Académie des beaux-arts le 17 mai 2017 au fauteuil du chorégraphe Maurice Béjart.

Sans surprise pour celle qui n’a jamais versé dans les formes contemporaines, « Son projet pour le Théâtre National de Nice » écrit le Ministre,  « s’articule autour de la présentation des grands textes européens afin d’en permettre l’accès à un public nombreux et renouvelé sans exclure les écritures scéniques de notre temps, qui entreront en écho avec le répertoire. Elle souhaite donner une identité propre au CDN, en développant des liens forts avec les théâtres de « l’Europe de la Méditerranée » (Italie, Espagne, Portugal, Grèce). »

Elle prendra la direction du Théâtre National de Nice le 1er novembre 2019 et succédera à Irina Brook.

 

Visuel : CC BY-SA 4.0

 

« Véro 1ère, Reine d’Angleterre »: les 26 000 couverts continuent de cabotiner
Martin T:son Engströem : « I wanted to have a unique profile for the Riga Jurmala Festival »
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *