Politique culturelle

Bernard Blistène à la direction du musée national d’Art moderne au Centre Pompidou

Bernard Blistène à la direction du musée national d’Art moderne au Centre Pompidou

19 novembre 2013 | PAR Kim Beci

Après plus de trente ans de carrière dans l’art, Bernard Blistène a été couronné par la ministre de la Culture, et sur proposition du président du Centre Pompidou, directeur du Musée national d’Art moderne au Centre Georges Pompidou.


Le MNAM date de l’Exposition internationale de 1937. Son existence résulte de la volonté de la Ville de Paris et de l’État de créer un musée dédié aux arts modernes, accueillant les œuvres du Petit Palais, du musée du Luxembourg et du Jeu de Paume.

Après un déroulement des travaux assez compliqué avant tout à cause de la guerre, le musée qui devait se trouver au sein du Palais de Tokyo a été transféré au Centre Pompidou en 1977, où il restera jusqu’à aujourd’hui.

Sa particularité : celle de mettre en valeur les œuvres d’art moderne et contemporain du 20ème siècle de manière chronologique, en sélectionnant et renouvelant avec soin, tous les dix-huit mois, les pièces de son immense collection de manière à ce qu »elles conservent tout leur sens, toute leur essence. Le MNAM remplit deux étages du Centre Pompidou et la collection (90 000 œuvres) dans sa totalité est consultable sur le web.

Directeur adjoint du Musée national d’Art moderne en 1996 et recruté par Alain Seban, président du musée, Bernard Blistène a été nommé directeur du MNAM ce 15 novembre par la ministre de la culture Aurélie Filipetti, sur proposition de Seban. Il est le successeur d’Alfred Pacquement.

Le débat a été au rendez-vous avant la nomination : malgré la volonté de la ministre de nommer plus de femmes et malgré les discussions (presque des controverses) sur la possibilité de promouvoir un étranger (ou une personne tout de même moins « interne » que Blistène), les autres prétendants au poste ont dû se rendre à l’évidence : le choix de Bernard Blistène comme directeur paraît évident.

Fils du réalisateur Marcel Blistène, il plonge dans l’art très jeune. Sa carrière trentenaire, consacrée presque entièrement aux arts plastiques et contemporains, est une réussite : directeur des Musées de Marseille, directeur adjoint du Musée national d’Art moderne, Inspecteur général de la création artistique et actuel directeur du département du développement culturel au Centre Pompidou… : son parcours est sans faute.

Visuel : © capture d’écran http://www.centrepompidou.fr

[Live report] London Symphony Orchestra et Berlioz, brillant et passionné
L’obsédant Jerk est de retour au Théâtre de la Bastille
Kim Beci

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *