Actu
Piscine Molitor, 13 000m² pour un millier de fortunés

Piscine Molitor, 13 000m² pour un millier de fortunés

27 mai 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

Ré-ouverte depuis lundi 19 Mai à Paris après 25 ans de fermeture et 2 ans et demi de travaux, la nouvelle piscine Molitor Art déco, se disant parfaite réplique de l’édifice municipal dessiné par Lucien Pollet en 1929, s’est privatisée et est devenue bien…bien plus chère.

Molitor renaît avec éclat, oui mais sous la forme d’un hôtel pseudo balnéaire ouvert aux plus fortunés : deux étages de chambres et de suites (124 au total), 300 à 800 euros la nuit. Le Club Molitor est ouvert à mille membres, avec droit d’entrée de 1 200 euros et cotisation annuelle de 3 300 euros. Il donne accès aux deux piscines, celle de 46 mètres et celle de 33 mètres de long. Un hôtel 5 étoiles, un spa Clarins (130 euros minimum le soin, qui ne donne pas forcément accès à la piscine) et un restaurant à la baguette de Yannick Alléno, chef étoilé. Voilà ce qui attend les plus privilégiés et membres du Club. Pour les non-membres, c’est 180 euros à débourser. Cela donne accès à la piscine, la salle de sport, le hammam.

Un complexe qui à ces prix-là, doit promettre de faire la brasse dans de l’eau pailletée d’or avec massage à la sortie. La mairie de Paris réclame une ouverture significative au public à des tarifs réduits. Le directeur général du nouvel établissement, Vincent Mézard, défend la rentabilité de son projet économique financé à hauteur de 80 millions d’euros par Colony Capital « sans aide publique », précise-t-il au journal le Monde. « Ouvrir plus ? Impossible » ajoute-t-il.

Par la voix de son coprésident David Belliard, le groupe écologiste a dénoncé les prix d’entrée « prohibitifs pour l’écrasante majorité des Parisiennes et des Parisiens ». Il a interrogé la maire de Paris Anne Hidalgo sur le risque de voir l’endroit devenir un « ghetto de riches ». En réponse, c’est l’adjoint au maire en charge des Finances, Julien Bargeton qui a rappelé que « la priorité de cette opération était la sauvegarde d’un monument en danger ». Il a tout de même reconnu que les tarifs actuels « ne permettent pas d’envisager un usage familial de cette piscine ». L’ouverture de créneaux pour les scolaires étant déjà obtenus, l’élu souhaite que les titulaires du bail étudient « sans délai une tarification qui ouvre l’accès de l’équipement à un public plus large ».

Molitor, piscine du XVIème arrondissement historiquement, s’est privatisé et réincarné en machine à brasser du fric, rappelons-le, sous la houlette de l’ancien maire socialiste, Bertrand Delanöe. Vous pouvez voir la vidéo de présentation ci-dessous.

© visuel : capture d’écran Youtube

[Critique] « Caricaturistes – Fantassins de la démocratie », leçon de géopolitique à travers les dessins de presse
Au Festival d’Avignon: Les intermittents du spectacle ne joueront pas devant des ministres
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture