Medias

Un incendie criminel ravage Charlie Hebdo

Un incendie criminel ravage Charlie Hebdo

02 novembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Les locaux de la  rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo ont été ravagés par incendie criminel et le site web a été piraté.

Ce mercredi,  sort dans les kiosques un numéro du journal satirique Charlie Hedbo renommé « Charia hebdo », dont le prophète Mahomet est désigné comme « rédacteur en chef. La Une  présente une caricature de Mahomet légendée  « 100 coups de fouets si vous n’êtes pas morts de rire ». Le dessin vient condamner  l’arrivée au pouvoir du parti islamiste Ennahda en Tunisie.

Selon l’AFP, Le directeur de la publication, le dessinateur Charb, et le médecin urgentiste et chroniqueur Patrick Pelloux ont immédiatement lié l’incendie et le piratage présumé au numéro spécial de mercredi destiné à « fêter la victoire » du parti islamiste Ennahda en Tunisie et « la promesse du président du CNT que la charia serait la principale source de législation de la Libye ».

Les réactions sont unanimes depuis l’annonce de cette agression. Jean-François Coppé parle  » d’attentat ». Bertrand Delanöe se dit prêt à trouver des bureaux rapidement pour le journal,  Nicolas Demorand à l’occasion d’un message sur twitter est également disposé à les accueillir :  » Les équipes de Charlie hebdo sont les bienvenues à Libé le temps qu’elles retrouvent des locaux et des ordinateurs. On se serrera! « .

Ce n’est pas la première fois que le journal est attaqué. En 2006, lors de la publication des caricatures du prophète Mahomet, les menaces avaient été rudes.  En 2007 puis en 2008, Philippe Val a été relaxé  après une plainte de la Grande Mosquée de Paris et de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).  Les tribunaux avaient jugé que les caricatures ne constituaient pas « une injure » à l’égard des musulmans car elles visaient « clairement une fraction », à savoir les terroristes, « et non l’ensemble de la communauté musulmane ».

La Source des femmes, une fable humaniste gnangnan sauvée par la grâce de ses actrices
Festival de Ménilmontant, « Capitale de la musique équitable et écologique »
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Un incendie criminel ravage Charlie Hebdo”

Commentaire(s)

  • fayçal algerie

    liberté d’expression ? OK
    le prophète Mahomet ne vous dit rien OK pas de souci
    mais, je me demande si faire mal à plus de 1 OOO OOO OOO de personne ne vous dit rien ? Est ce qu’ils ne méritent pas un peu de respect de votre part, c’est gratuit et la terre ,e cessera pas de tourner si vous n’avez pas publié cette caricature satirique et vous n’avez pas réinventé la roue en la publiant, rien que des ennuies
    pour rien vous souffler dans les braises de la haine monsieur

    novembre 4, 2011 at 20 h 24 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *