Actu
À Paris, un projet écologique de quatre forêts urbaines permanentes sur le point d’aboutir en 2020

À Paris, un projet écologique de quatre forêts urbaines permanentes sur le point d’aboutir en 2020

03 août 2020 | PAR Loïs Rekiba

La maire socialiste réélue, Anne Hidalgo, entend «débitumiser» Paris et redonner une place au vert. La ville envisage l’installation de quatre forêts permanentes au sein de lieux emblématiques de la capitale : le parvis de l’Hôtel de Ville, celui de la gare de Lyon, la place derrière l’Opéra et une voie des Berges de Seine.

Pour un Paris plus vert, la maire green-friendly Anne Hidalgo, a décidé de planter, dès cette année, quatre « forêts urbaines » dans différents lieux de la capitale. Cette mesure intervient juste après la création de presque 30 hectares d’espaces verts dans Paris, dont de nouvelles cours dites « oasis ». Dans une interview accordée au Parisien, la maire affirme que « Les études vont démarrer très vite pour les forêts urbaines sur le parvis de l’Hôtel de Ville, près de l’Opéra Garnier ou de la gare de Lyon ».

La décision s’inscrit dans la logique politique d’un mandat- récemment renouvelé – fortement marqué par les thématiques écologistes. Selon ses mots, la maire entend « débitumiser » Paris et, grâce à l’installation de ces forêts urbains, c’est 12,5 nouveaux hectares d’ici fin 2020 qui viendrait s’ajouter en espace verts que comprend la capitale. Anne Hidalgo souhaite que ce second mandat soit placé sous le signe de « la végétalisation » dans le but d’ « adapter la ville au changement climatique ». Entendez aussi, améliorer les conditions de vie des Parisiens qui vont souffrir du réchauffement climatique.


De l’air et de la verdure comme s’il en pleuvait

Le site de l’ l’Hôtel de Ville indique tout d’abord que, dans les cas du parvis de la mairie, « des arbres seront plantés de part et d’autre du parvis ». Ensuite, « Derrière l’Opéra (rue Gluck et parvis entre l’Opéra et la place Diaghilev), la végétalisation sera réalisée de manière à respecter la vue historique sur le monument. Des arbres seront plantés en pleine terre ». Puis, place Henry Frenay, qui occupe le parvis nord de la gare de Lyon, il y aura « une petite forêt urbaine assurera le rafraîchissement » des voyageurs. Enfin, il y a aura enherbage des quais de Seine « sur l’une des deux voies », afin de créer « un aménagement pour la détente et les pique-nique ». Resterait goudronnée l’autre voie, » pour la circulation des véhicules d’urgence ».  

Opéra [email protected] de Paris–Apur-Céline Orsingher
Agenda culturel de la semaine du 3 aout
Le Grand Cirque d’Aganovich nous immerge dans l’univers de Calder !
Loïs Rekiba

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *