Actu
Natalia Evelyn Bencicova, 1er Prix Picto de la photographie de mode 2021

Natalia Evelyn Bencicova, 1er Prix Picto de la photographie de mode 2021

15 octobre 2021 | PAR Camille Bois Martin

Pour la 23e édition du Prix Picto de la Photographie de Mode, le Palais Galliera accueillait le lundi 11 octobre dernier la cérémonie de remise des prix. Présidé par le couturier Jean-Paul Gaultier, le jury a départagé trois lauréats entre les 25 finalistes en piste. 

Coupe de champagne à la main, la petite centaine d’invités naviguait au sein de la dernière exposition du Palais, en attendant l’annonce du ou de la gagnante du Prix Picto. Écho au talent des photographes de mode sélectionnés et à l’importance de la photographie au sein du monde de la mode, l’exposition Vogue Paris souligne l’intérêt de cette cérémonie (d’ailleurs financée en partie par la fondation Picto). Le magazine continue en effet de collaborer avec de célèbres photographes, dont certains sont d’anciens lauréats du Prix Picto.

Natalia Evelyn Bencicova, lauréate 2021

Derrière le Palais Galliera, la Tour Eiffel commence à scintiller et la nuit s’apprête à tomber. Au sein du patio, le jury prend place derrière le pupitre en haut des escaliers. Après un remerciement général et un discours sur l’importance de la fondation Picto dans photographie de de mode, la gagnante du premier prix est annoncée : la photographe slovaque Natalia Evelyn Bencicova, choisie à l’unanimité par le jury. 

De chaque côté, des écrans font défiler la série de photos prises par l’artiste. À peine âgée de 29 ans, elle reçoit la possibilité d’intégrer les colletions publiques du Palais Galliera, mais aussi une campagne d’affichage JCDecaux à Paris, un appareil photo Leica Q2 et la fabrication d’une exposition. Ne pouvant être présente en raison de la situation sanitaire, son agent monte les marches pour recevoir le prix à sa place, et avoue n’avoir qu’un très court discours à prononcer tant Natalia Evelyn Bencicova ne s’attendait pas à gagner. « Pour elle, l’image est un point de départ pour une conversation« , conversation que l’artiste entend diriger vers les personnes porteuses d’un handicap, moins photographiées. Son travail photographique fait ainsi preuve d’inclusivité, saluée par le jury qui espère pouvoir l’aider à le développer au cours des prochaines années. 

Laurent Poleo-Garnier, prix le19M

Le deuxième prix a été décerné à au jeune photographe français Laurent Poleo-Garnier. Ému, il rejoint le jury en haut des marches pour recevoir sa dotation, et pas des moindres : une commande d’une série photographique d’une valeur de 5 000 euros pour les Métiers d’Art de la maison Chanel et une journée de prises de vue au Studio Daguerre. Il décrit ses photographies comme une « famille de visages » peuplée de ses proches, dont la proximité transcende le modèle. Une famille qu’il pourra ainsi développer grâce à la dotation le19M, et qui pourra possiblement intégrer les collections publiques du Palais Galliera.

La dotation Filippo Roversi pour Olivia Malena Vidal

Troisième et dernière lauréate de ce prix Picto, Olivia Malena Vidal reçoit la dotation Filippo Roversi pour l’aider à développer son travail de photographe. « J’utilise les vêtements comme des éléments de construction de l’image » explique-t-elle pendant son discours. Derrière son objectif, la mode est tout autant le sujet que la personne photographiée ; d’ailleurs, elle ne travaille jamais avec des mannequins professionnels. Elle cherche la singularité de la relation qu’elle entretient avec ses modèles. Grâce à ce prix, Olivia Malena Vidal pourra approfondir son travail auprès du célèbre photographe de mode Paolo Roversi et recevra 1 000 euros d’aide des services Picto ainsi que, elle aussi, la possibilité d’intégrer les collections publiques du Palais Galliera. 

Visuel 1 : © Prix Picto

Visuel 2 : © Natalia Evelyn Bencicova

Visuel 3 : © Laurent Poleo-Garnier

Visuel 4 : © Olivia Malena Vidal

La politique fluo et gonflée de Wichaya Artamat au Festival d’Automne
Œdipe comme vous ne l’avez jamais vu à l’Opéra de Paris
Camille Bois Martin
Étudiante en Master de Journalisme Culturel (Sorbonne Nouvelle)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture